Loading...

Comprendre & vivre avec mon hypersensibilité


Aujourd’hui je vous parle de quelque chose de très personnel sur le blog. Même si je l’avais déjà fait via mon article sur ma trentième bougie ou sous mes articles bilan de l’année, celui-ci est assez particulier pour moi. Il évoque quelque chose que je vis au quotidien. J’ai failli employer le verbe « subir » mais je me suis dit, et nous allons y revenir, que ce n’était pas toujours aussi horrible que ça, d’être hypersensible.

Dans cet article, j’y parle de MON hypersensibilité, de comment je vis avec avec et ce que ça change dans MON quotidien. J’insiste bien là dessus puisqu’il existe beaucoup de ressentis différents mais aussi de méthodes pour vivre avec et l’apprivoiser au mieux.

Pour m’accompagner dans cet article, Hélène, psychologue hypersensible & spécialisée dans l’hypersensibilité, va nous donner quelques réponses sur le sujet ! J’ai rencontré Hélène pour la première fois vendredi dernier autour d’un café ! Nous avons échangé sur le sujet suite à sa participation au podcast Emotions sur l’Hypersensibilité. De fil en aiguille nous avons échangé quelques notes vocales, puis un café lorsqu’elle est venue à Paris pour le travail ! J’avais hâte de vous parler de tout ça à ses côtés !

Alors installez vous confortablement, l’article risque d’être un peu dense, mais j’ai beaucoup de choses à vous dire !



Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

la réponse d’Hélène

L’hypersensibilité n’est pas une pathologie, une maladie ni un trouble de la personnalité. Même si on peut trouver de nombreuses similitudes avec les états-limites/borderline et qu’il est facile de les confondre, il existe des différences sur des points essentiels. L’hypersensibilité n’est pas non plus un défaut ou un don. C’est un trait de caractère.

C’est la psychothérapeute américaine Elaine N. Aron, (considérée comme l’experte dans la recherche sur l’hypersensibilité) dans les années 1990, qui, dans son livre Hypersensibles. Mieux se comprendre pour s’accepter, explique le mieux ce que représente ce trait de caractère dont seulement 15 à 20% de la population seraient pourvus. A l’heure actuelle, les études scientifiques s’accordent (sans certitude absolue) sur le fait que l’hypersensibilité serait en grande partie transmise durant la vie intra-utérine et donc innée. Et ce, même si l’éducation familiale, le contexte scolaire et les événements extérieurs contribuent également à la faire émerger à un degré d’intensité plus ou moins élevé et de manière différente selon les individus (il existe des Hs introvertis, des Hs extravertis et des Hs qui sont un mélange des deux). Lorsque l’on ne sait pas que l’on est hypersensible, cette très grande sensibilité est bien souvent considérée comme un lourd fardeau qui empoisonne la vie et nous donne l’impression d’être “bizarre”, “différent”, voire “anormal”. Elle peut pourtant être aussi une véritable force et une merveilleuse façon “d’être au monde”. Monde, qui, aujourd’hui, a bien besoin de gens dotés d’une grande sensibilité…



Comment peut-on reconnaître que l’on est hypersensible ?

la réponse d’Hélène

Les traits caractéristiques des personnes hypersensibles (cependant, ne pas oublier que chaque hypersensibilité est unique et que cette liste est non-exhaustive) :

hyperesthésie, c’est-à-dire une sur efficience d’au moins un des cinq sens. Mais ces cinq sens sont dans tous les cas subtils et développés

(hyper-)empathie qui va souvent avec un ressenti de l’autre très profond qui entraine une écoute très attentive et vraie. Cela fait d’eux des êtres dotés d’une… grande intuition 

hyperstimulation du système nerveux qui est sollicité quotidiennement par des informations et des stimuli internes et externes, perçus beaucoup plus rapidement et intensément que par la moyenne de la population (ceci en raison d’un nombre de connexions neuronales plus élevé que celui des cerveaux “non-hypersensibles”). Cette hyperstimulation les amène donc à ressentir des… hyper-émotions, c’est-à-dire qu’ils vivent, ressentent leurs émotions de façon beaucoup plus intense et plus puissante que les autres personnes, qu’elles paraissent décuplées, qu’il s’agisse des émotions dites “douloureuses” ou des émotions dites “positives”. Nous avons également là, en partie, l’explication leur hyper-empathie.

Ce sont des personnes dotées de beaucoup d’imagination et qui ont besoin de mettre de la créativité dans leur vie soit en en faisant leur métier, soit un hobby régulier ! Ils ont un fort besoin de donner du sens à leur existence.

Ils ne supportent pas l’injustice et la souffrance !

Des moments de solitude réguliers leur sont nécessaires car ils sont vite fatigués émotionnellement et physiquement de par l’hyperstimulation quotidienne qu’ils ressentent. Les hypersensibles ont besoin de se retrouver, de se reconnecter à eux-mêmes et sont dotés d’une grande capacité d’introspection

Ils ont soif de connaissance, de compréhension et s’ils sont passionnés par un sujet, peuvent s’y plonger corps et âme jusqu’à en oublier le temps (ce que l’on appelle aussi en psychologie positive l’état de “flow”)

Ce sont des personnes souvent perfectionnistes qui attendent trop d’elles-mêmes, ce qui entraîne très souvent du découragement, un sentiment d’incapacité et amène… un manque de confiance et d’estime d’eux-mêmes

Ce côté perfectionniste peut découler de leur fort besoin d’être aimés et c’est pour cette raison qu’ils cherchent à être “parfaits” … ce qui ne peut qu’engendrer de la souffrance, celle de ne pas atteindre cette perfection, tant aux yeux des autres qu’aux leurs et celle liée à la peur du jugement d’autrui. Ils entrent ainsi dans un cercle vicieux qui les ramènent au manque de confiance en soi et d’estime d’eux-mêmes.

Ils peuvent se trouver régulièrement dans des anticipations anxieuses car ils ont des difficultés à s’adapter aux situations nouvelles. Se crée ainsi, chez eux, un fort besoin de contrôle, renforcé par la sensation d’être souvent dépassés par leurs fortes émotions.

Ils sont dotés d’une grande intelligence émotionnelle

Enfin, ils s’émerveillent de peu de choses, de petits détails que d’autres ne verraient pas. Ce sont des êtres profondément sensibles et reconnaissants de la beauté du monde ou des moments heureux qu’ils peuvent vivre… et le montrent !

N.B : vous pouvez être une personne hypersensible sans cocher tous les points de cette liste ou avoir d’autres traits de caractère que ceux présentés. 



Alors, comment j’ai compris que j’étais, moi Angéline, hypersensible ?

J’ai toujours entendu parler de l’hypersensibilité mais plus comme quelque chose de « drôle » comme quand on dit de quelqu’un qu’il est « comédien » pour dire qu’il en fait des tonnes dans sa manière de s’exprimer. On disait donc de moi « T’es à fleur de peau hein ! » / « T’es vachement susceptible ! » / « Tu prends vraiment trop les choses à coeur ! » … J’avais conscience d’être toujours à fleur de peau, encore plus en SPM (syndrome pré-menstruel) et que certains jours c’était vraiment difficile de gérer toutes ces émotions à l’intérieur de moi, mais aussi sans blesser les autres, paraître froide, trop joyeuse… Excessive ! Et ça, c’est le mot qu’on me répète souvent « tu es excessive ! »

Alors voilà, je me suis dit que c’était ça. Je vivais juste à 100% les émotions. Que lorsque ça devenait trop difficile de gérer les émotions négatives notamment, je me réfugiais dans le sport, la méditation et parfois l’alimentation (mais ça, c’est un autre sujet hein !). Que j’avais juste du mal à gérer tout ça et que c’était une mauvaise période (sans me rendre compte que c’était TOUJOURS comme ça).

J’ai aussi remarqué que j’étais très sensible aux odeurs, à la lumière et aux bruits. Le nombre de fois où j’ai dit « aaaaah mais ouvre les fenêtres ça sent trop la bouffe je déteste » ou encore « Oh non mais l’odeur de parfum là, je vais vomir ! » et que les personnes de mon entourage roulaient des yeux avant de ponctuer de « Ohlala toujours plus ! ».
Sauf que maintenant je comprends pourquoi ! ENFIN !

Il y a plusieurs jours, mon amie Laëtitia du blog Eleusis & Megara a posté sur sa story un épisode du podcast EMOTIONS au sujet de l’hypersensibilité. Je me suis reconnue dans la description qu’elle en a fait ! Et révélation en l’écoutant : Voilà, c’était bien ça, c’est sûr ! J’étais autant rassurée que très bouleversée d’avoir enfin mis le doigt sur tout ça ! Moi qui m’étais toujours dit « oui mais non, je suis pas à ce point là ! » … Bienvenue Angéline chez les hypersensibles !



Au quotidien, qu’est-ce que ça donne ?

Vous voyez les montagnes russes ? Installez-vous, vous allez voir c’est génial !

Je grossis un peu le trait mais dans l’idée c’est ça : être heureuse le matin en se levant et profondément triste en allant se coucher ! C’est pleurer à chaudes larmes en écoutant une chanson, c’est être intensément heureuse pour des petites choses, ou très touchée par la tristesse de quelqu’un. C’est ressentir les choses comme un feu d’artifice. Alors certes c’est aussi génial que totalement déroutant.

Je peux être capable de ressasser un événement de ma journée pendant des heures à m’en rendre malade ! Il suffit d’une petite contrariété pour que ça prenne des proportions totalement démesurée dans ma tête ! Et c’est fatiguant ! « Et pourquoi ? Et comment ? Et si j’avais dit ça ? Et si finalement ? » STOP !

En revanche, dans les choses positives : ça me fait apprécier doublement les petites choses futiles de la vie : un rayon de soleil qui arrive dans mon bureau, une jolie musique, le hasard d’un caillou qui ressemble à un coeur… Ces micro détails qui font que la vie est quand même plus jolie à travers de prisme !

Il y a beaucoup de choses négatives comme positives et moi qui essaye de gérer ça au mieux, je suis souvent en difficulté avec toutes ces émotions que je n’arrive pas trop à gérer. Et, dans mon métier c’est un peu compliqué, de gérer l’hypersensibilité : Beaucoup de remise en question par rapport aux autres (quasi en permanence en fait), de perfectionnisme (ce qui est parfois usant au quotidien), une forte émotivité… Et j’en passe !



Et avec les autres ? C’est compliqué ?

Je vais briser le suspense tout de suite : OUI ! C’est compliqué parce qu’on le sentiment d’être toujours à côté de la plaque, ou en décalage avec les sentiments des autres. Pourquoi suis-je AUSSI heureuse ou AUSSI triste alors que dans la même situation mes proches trouvent que ma réaction est démesurée ?

Le souci d’être hypersensible c’est de prendre beaucoup de choses à coeur, et parfois ça peut nous jouer des tours au quotidien ! Le nombre de fois où j’ai pu mal interpréter quelque chose jusqu’à ce que ça me mange le cerveau… Pour rien ! De « faire du boudin » dans mon coin parce que j’avais l’impression que untel avait dit ça ou que machin ne voulait pas faire telle ou telle chose… Où que j’ai pu me mettre dans un état de stress inexplicable parce que je voulais absolument bien faire, quitte à m’en rendre zinzin !

Je m’attache aussi très rapidement aux gens et lorsque je donne c’est à 100% : ma confiance, mon amour, mon amitié… Ce qui m’a valu de belles déceptions sentimentales, en amour tout comme en amitié !

Toutes ces petites choses qui au quotidien, avec l’entourage, les proches, les collègues font que ça peut-être compliqué à gérer… Mais j’ai quelques astuces pour y remédier !



Mes astuces pour essayer de gérer mes émotions au quotidien

C’est le plus difficile : Gérer. Ou plutôt essayer de gérer ! Je vais vous donner mes petites astuces pour que, à votre tour, vous essayez d’apprivoiser vos émotions au mieux chaque jour.

Se faire des notes vocales : Ça peut paraître bête mais alors qu’est-ce que c’est utile ! Lorsque je suis seule (ou que je n’ai pas envie d’en parler) je m’auto-fais une note vocale pour raconter ce qui me tracasse ! Ça fonctionne souvent mieux avec la colère ou la tristesse… puisque lorsque je suis très heureuse, je n’ai pas forcément besoin d’évacuer de la même manière ! Qu’est-ce que je fais ensuite de la note vocale ? Je la jette, hop, une fois que j’ai parlé pas besoin de la garder pour ressasser : je ne l’enregistre pas !

Danser seule avec une bonne musique : Vous avez 3 minutes pour évacuer, c’est le moment ! Sautez, dansez, criez ! Vous verrez après ces 3 minutes de chanson, vous vous sentirez plus léger.ère !

Par-lez ! : C’est un peu le conseil bateau je sais, mais vraiment c’est essentiel ! Surtout pour désamorcer les non-dits avec les proches, les ami.e.s et les collègues par exemple. Si quelque chose vous tracasse, mieux vaut clarifier la situation rapidement plutôt que de se monter la tête seul.e ! Allez, hop, on discute !

La méditation : Avant, je ne pratiquais pas et depuis que je m’y suis mise, cela a changé beaucoup de choses ! Un apaisement total et surtout une prise de contrôle au moment où l’on a l’impression que tout fiche le camp !


J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera un petit peu à comprendre mais aussi à maîtriser un peu plus cette hypersensibilité !

N’hésitez pas si vous avez des astuces de votre côté à les partager en stories, j’ai hâte d’échanger avec vous sur ce sujet !

En ce moment sur instagram

Vous allez aimer !

Lifestyle

20 choses sur moi

Vous aviez adoré les précédents articles sur ce thème (ici ou encore là) , alors j’avais encore envie de partager quelques petits « secrets » avec vous… …

Lifestyle

30 choses sur moi

J’adore lire ce genre d’articles chez les copines (Daphné ou encore Laura dernièrement) et, vous avez été nombreuses à me tagguer sur Instagram pour connaître quelques petits …

Lifestyle

30 choses sur moi #2

Vous aviez beaucoup apprécié l’article 30 choses sur moi, alors j’ai eu envie de prolonger tout ça avec une nouvelle édition. Voici donc de nouveaux …

Laisser un commentaire

Article précédent

Pin’s de Noël & papeterie

Article suivant

Pulls & pyjama de Noël
  1. Angelique 27 novembre 2019

    Merci beaucoup pour ton article, et surtout le conseil de la note vocal ! J’ai souvent le reflex de faire des snaps à rallonge à mon meilleur ami qui vie loin … mais des fois c’est pas assez … je voudrais extérioriser plus! Du coup je vais vite tester les notes vocal haha! En tout cas t’es snaps me donne toujours le sourire! Merci à toi, j’attend avec impatience les calendrier de l’avent ! Gros bisous
    Angelique

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Angélique > Ah tu me diras, ça fonctionne pas mal chez moi :)

  2. Nanolifestyle 27 novembre 2019

    Je me reconnais dans certains point alors je vais creuser le sujet. Merci beaucoup je ne connaissais pas du tout !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Nanolifestyle > avec plaisir :)

  3. June 27 novembre 2019

    Et bien c’est exactement ça ! Plus j’avance dans le temps et dans l’âge, plus je vois mon hypersensibilité comme une force et une chose merveilleuse. J’apprends à gérer les bas et en apprends sur moi chaque jour. <3 C'est top d'avoir l'avis d'un professionnel sur ce sujet, merci Angéline pour cet article. :)

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      June > Avec plaisir, je suis contente qu’il vous parle autant :)

  4. Tessier 27 novembre 2019

    Merci beaucoup pour cet article ! Il est instructif, je me retrouve dans pas mal de ces lignes … et expliquerait beaucoup de choses
    Sujet à creusee davantage pour mieux le comprendre pour ma part

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Elsa > avec plaisir, je suis contente qu’il vous donne quelques clefs :)

  5. Jenny 27 novembre 2019

    Waouh ! Tu parles en mon nom ? C’est flippant de me reconnaître à ce point merci pour ce bel article. C’est vrai que c’est fatiguant au quotidien mais cet aspect de ma personnalité m’a permis de quitter mon ancien travail. Ça donne une sacrée force de caractère !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Jenny > Et ça c’est génial, bravo ! :)

  6. Julie P 27 novembre 2019

    Article super intéressant. Je vais tester les astuces . Mais même hypersensible on voit que tu es une belle personne

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Julie > Oh merci c’est gentil ça ❤️

  7. Rowenabookine 27 novembre 2019

    Mille Merci pour cet article, je me reconnais dans tous les points que tu abordes. Depuis que j’ai mis un mot sur ce que je ressens, j’arrive à un peu mieux assimiler les choses. C’est génial qu’on commence à en parler de plus en plus de l’hypersensibilité.

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Rowenabookine > avec plaisir :)

  8. Laurie 27 novembre 2019

    Superbe article ! Je m’y retrouve totalement également, mon hyper-empathie et mon hyperesthésie sont les deux traits avec lesquels j’ai le plus de « difficultés » à vivre tous les jours car ils sont très intenses et peuvent parfois m’amener des sentiments négatifs (tristesse, angoisse). Je pense qu’une fois qu’on arrive à « gérer » son hypersensibilité ça peut devenir une réelle qualité ❤️
    (J’avais déjà rédigé deux petits articles sur mon blog à propos de l’hypersensibilité d’ailleurs)

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Laurie > J’ai hâte justement de réussir à gérer ça au mieux en en faire une réelle qualité ! :)

  9. Alice 27 novembre 2019

    Cet article … Comment dire ? Juste MERCI Angeline. Je fais partie des hypersensibles. Et avec mon métier d’infirmière c’est très compliqué à gérer … Il y a des situations de vie de patients qui me mettent dans tous mes états comme disent mes collègues … Je peux être très heureuse comme très triste ou monter assez rapidement dans les tours quand une situation est totalement injuste … Mais je commence à accepter mon hypersensibilité petit à petit. Le podcast d’Emotions m’a aidé.
    Et ces photos sont juste waouh !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Alice > Oh j’imagine qu’avec ton métier ça doit être difficile … Merci beaucoup en tout cas, je suis contente que cet article vous parle autant ♥︎

  10. Virginie H. 27 novembre 2019

    Merci. Tu résumes si bien mon ( notre ) quotidien. C’est parfois dur, parfois puissant et épuisant. Merci d’avoir mis des mots sur nos maux. Merci

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Virginie > Merci à toi ♥️

  11. Mathilde L. 27 novembre 2019

    Merci Angeline pour cet article de blog. Je m’y reconnais complètement, et j’avoue avoir dit un nombre de fois incalculable aux gens « Desolee, je suis juste hyper sensible » mais sans savoir quel était le sens réel derrière ces mots. Maintenant, je le sais, et je sais que je ne le dis pas pour rien.
    Merci pour cet article qui fait du bien, qui m’en apprends plus sur moi-même et sur ce que je peux faire pour essayer de mieux gérer toutes ces hyper-émotions.
    Merci merci merci Angeline ♥️
    Je suis tellement fan de ce que tu partages au quotidien, continue c’est top ♥️

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Mathilde > Et surtout ne pas s’excuser d’être sensible, c’est normal de laisser aller quand il y a un trop plein :)
      En tout cas, merci pour tes mots qui me touchent beaucoup, sincèrement merci ♥️

  12. Benja 27 novembre 2019

    J’ai adoré. J’ai dévoré ton article et je crois même m’y être retrouvé un peu. Des questions que je me posais sans réponse. Des réactions inexpliquées. Peut être que cela vient de ça. Peut être pas mais en tout cas tu m’as ouvert les yeux à travers cet article accompagné de ces photos magnifiques. Beau travail !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Benjamin > Alors c’est déjà de la sensibilité et c’est déjà très chouette d’être sensible :)
      Merci en tout cas !

  13. Mallory 27 novembre 2019

    Beaucoup de ces points me parlent énormément mais je ne sais pas pour autant si je suis hypersensible.

    On me l’a souvent dit (et plus comme un reproche qu’un simple constat) parce que je pleure pour rien ou que j’ai des réactions qui peuvent sembler démesurées. Au collège notamment, je pleurais dès qu’un prof ou un camarade haussait la voix.

    Les montagnes russes c’est une bonne façon de décrire les choses mais du coup gérer toutes ces émotions peut s’avérer vraiment très fatigant.

    J’ai essayé d’aller voir une psy pour comprendre pourquoi j’avais autant de mal à gérer mes émotions, ça ne m’a pas vraiment aidée dans le sens où ce qui en est ressorti c’est qu’il n’y avait rien qui clochait chez moi et qu’il fallait juste que je lâche prise.

    Alors je me suis mise au yoga pour avoir un moment de relaxation au moins 1 fois par semaine. Je ne sais pas si ça fonctionne mais j’essaie de mieux gérer, plus me détacher. Mais bon je sais bien que je ne changerai jamais foncièrement qui je suis.

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Mallory > Ah c’est chouette de pouvoir trouver un sport qui t’apaises, bonne idée ! J’évacue aussi beaucoup par le sport de mon côté !

  14. Elisa 27 novembre 2019

    J’avais jamais pensé au coup de la note vocale !
    Je passe souvent par l’écrit, mais des fois, je sens que ça ne suffit pas, parce que si je parle du même sujet avec quelqu’un par la suite, je peux me mettre à pleurer, donc je vois bien que le faire de DIRE les mots peuvent aider.

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Elisa > Ah tu diras si la note vocale t’aides un peu :)

  15. Eli 27 novembre 2019

    Coucou Angéline ! Je te laisse un petit mot pour tout simplement te remercier pour ce magnifique article, à la fois touchant, courageux et très bien écrit. J’admire ta démarche car je sais combien parler de soi peut être difficile. Ton article m’a fait du bien, je l’ai relu plusieurs fois : une sorte d’électrochoc. Mes proches m’ont souvent qualifiée d’hypersensible, terme que je me suis toujours refusée d’employer, par gêne peut être, par pudeur sans doute. On m a souvent « reproché » comme tu le dis si bien de prendre tout trop à coeur, de m’investir à 200% sans prendre le recul nécessaire. Ce comportement parfois ambivalent peut gêner autour de moi, mais j’ai appris à l’accepter, à faire avec, éventuellement à en faire un atout, une force. Comme je le disais plus haut, je n’ai jamais réussi à employer ce mot mais ton article a été une prise de conscience : je suis hypersensible, et alors ? Comme toi, j’ai souvent accordé ma confiance à des personnes qui ne me l’ont pas rendue. J’ai souvent été blessée, déçue, quitte à m’en rendre malade, à ressasser infiniment, voyant le négatif là où d’autres ne voyaient que la banalité. Tes solutions me parlent et je commence à m’y faire petit à petit. La méditation est vraiment une très bonne idée. Faire du sport également pour se libérer ! Donc MERCI, MERCI, et BRAVO ! Tu vas en inspirer plus d’un :)

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Eli > Oh bon sang, je suis si touchée par ton message, j’ai la gorge toute serrée ! Merci infiniment pour ton petit mot et je suis très heureuse d’avoir pu apporter une réponse à toutes tes questions : VIVE NOUS ♥︎

  16. Marie 27 novembre 2019

    Merci merci merci pour cet article. Je sais que je suis hypersensible depuis quelques années (je dirais 2/3 ans, à la fin de l’adolescence) mais je ne sais pas quand j’ai mis un mot sur qui j’étais.
    J’ai eu les larmes aux yeux pendant ma lecture (hypersensible on a dit hein!). Ça fait du bien de ne pas se sentir seule.
    Y a quelques mois, je discutais de ma difficulté à gérer la colère / stress / frustration avec ma maman et quand elle m’a dit que je prennait ça trop à coeur je me suis souvenue de quelque chose que j’avais lu. Si vous me trouvez géniale quand c’est positif pour vous (genre je suis méga heureuse pour quelqu’un donc c’est chouette pour la personne), vous devez supporter quand c’est négatif. On a pas l’un sans l’autre.
    Ça m’a beaucoup aidé de comprendre ça.

    Encore merci et désolée pour ce commentaire décousu :)

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Marie > Je suis si émue de vous lire aujourd’hui sous cet article ! Je comprends tout à fait le « Si vous me trouvez géniale quand c’est positif pour vous (genre je suis méga heureuse pour quelqu’un donc c’est chouette pour la personne), vous devez supporter quand c’est négatif » nous sommes un package à prendre ou à laisser :)

  17. Sandy Vey. 27 novembre 2019

    Waouh ! C’est juste tellement vrai ! Et j’ai l’impression de parler comme une enfant, d’en perdre mes mots. Mais je me suis tellement reconnu dans ton article, ça m’a fait voir des traits que je ne comprenais pas chez moi.
    Je suis super contente que tu vais aborder ce sujet un peu sensible. Je pense que ça va en aider plus d’une/un, comme moi.
    Merci Angéline ! #lateamleptitsnapchat

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Sandy Vey > Merci à vous pour toute cette bienveillance ♥︎

  18. Apolline Honoré 27 novembre 2019

    Merci beaucoup pour cet article ! Moi-même hypersensible, ça fait du bien de voir quelqu’un comprendre ce que l’on peut ressentir !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Apolline > Merci, je suis contente qu’il vous parle autant :)

  19. Caroline 27 novembre 2019

    Je pleure comme une madeleine, je voudrais te serrer ds mes bras, mais en fait je peux pas, je suis heureuse de me dire que je ne suis pas seule, triste de me dire que j ai 46 ans et que je n arrive pas a gérer encore toutes mes émotions ( en même temps mon mari réchauffe la bouffe et ca m
    Inssupoorte… bouge pas , je vais aérer et pchiter un des 34 parfums d intérieur que j ai) enfin sauf orange cannelle JE DETESTE JE POURRAIS VOMIR!!!
    Et chez moi on ne cuisine pas de viande, l odeur me retourne les tripes…. par contre je peux étendre mon linge et sentir ( sniffer intensément chaque vêtements !!)
    Ha une emission de tv…. ho putain…. elle me gene, enfin je suis genee pour la personne… je suis obligee de changer de chaine … ou alors faut que je change de piece…. … allez, je regarde instagram…. un animal qui souffre… c est parti je pleure, je veux changer de metier , partir en afrique pour bosser ds des sanctuaires…. je laisse mari et enfants, tant pis!
    La radio pour aller bosser en voiture c est sympa… mais pas de chanson triste… c est parti…. on me regarde au feu rouge….

    ….,,,

    Ca me creve cette hyper sensibilite!! Hahaha

    Non je ne suis pas folle hahaha

    Merci pour ton article

    Caroline

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Caroline > Ooh comme je suis touchée de te lire ! Courage, tu es loin d’être seule ♥︎

  20. Vanessa 27 novembre 2019

    Que dire… Je commençais à mettre un nom à mes sentiments, mon caractère depuis quelques mois. Mais en lisant ton article c’est devenu une évidence ! Merci, merci de partager un bout de toi, merci pour cet article riche en détail, et positif.

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Vanessa > Je suis très heureuse qu’il te parle autant :)

  21. helenemh_ 27 novembre 2019

    L’envie de laisser un commentaire… Mais pourquoi ? Que dire pour qu’il soit assez bien ? Je suis sûre que je vais le poster, me relire et me dire que j’aurais mieux fait d’écrire ça ou ça… Ah et puis ce soir on est mercredi. J’ai déjà pleuré deux fois cette semaine ; de tristesse et de joie. Heureusement que depuis deux semaines j’ai commencé la méditation avant de m’endormir ! Ça devenait vraiment trop compliqué à gérer de « ramener du boulot » à la maison le soir… Pourquoi ça se passe comme ça ? Est-ce que c’est moi le problème ? Pourquoi j’ai parfois l’impression d’être tellement en décalage avec ma collègue ? Pourquoi je suis vexée quand je lui parle du contexte difficile au travail que je vis mal et qu’elle me répond qu’elle s’en fout, que ça lui passe au dessus ? … Bref…
    BIENVENUE DANS MA VIE ! Merci Angeline d’avoir mis des mots ❤️

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Hélène > Comme je te comprends, courage, tu n’es pas seule ♥︎

  22. Virginie 27 novembre 2019

    Superbe article ! Je me reconnais à 100% dans toute ta description, difficile à gérer toute ces émotions mais merci d’en parler !

    1. Carnet Prune 28 novembre 2019

      Virginie > avec plaisir, je suis contente qu’il vous parle autant :)

  23. Mathilde F 27 novembre 2019

    Je me doutais un peu que j’étais hypersensible, mais grâce à ton article, oui je peux le dire c’est confirmé Je me retrouve tout à fait dans tout ce que tu décris. Ça fait du bien de poser un mot sur ce que je pensais être. Merci pour cet article si bien écrit ! Les photos sont magnifiques également ✨

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Mathilde > Nous sommes ensemble ♥︎

  24. Lopez Julie 27 novembre 2019

    Bonjour,
    Je n’ai pas pour habitude de commenter les articles mais celui-ci me touche tout particulièrement…
    Bonjour je m’appelle Julie et je suis hypersensible moi aussi ^^
    Ca fait du bien de lire ça ! Et un peu de mal aussi…
    Pas évident de se rendre compte quon est ‘different’. C’est tellement beau de s’émerveiller de tout et de rien (cest le bon côté) mais tellement dur de tout ressentir.. les douleurs, les joies, les attentes des autres … déjà pas évident de vivre ses propres émotions mais quand celles des autres surpassent les nôtres… ça devient compliqué. Malgré tout, je suis contente et fière de ce trait de caractère qui me qualifie à merveille parce que, grâce à cela, je suis très à l’écoute de mes proches … et maintenant, peut-être avec l’âge, on voit les bienfaits de toute cette empathie… le retour (très inattendu ! ) de ces autres, leur écoute en retour, leur envie de ‘rendre’ la pareille …
    Du coup, oui, cest très souvent dur à vivre… lourd même de passer des rires aux larmes… mais quel bonheur de pouvoir aider un peu les autres, les soulager rien quen les écoutant VRAIMENT et en prenant du temps tout simplement …
    Merci pour tous vos articles…… pour votre bonne humeur….. pour vos photos magnifiques… pour cet article en particulier … pour votre folie ! Pour les calendriers de l’Avent (tellement hâte!)….. pour vos partages si intimes parfois … merci d’être vous tout simplement
    Je suis très peu de monde sur les réseaux mais jai eu un réel coup de cœur pour vous il ya 2ans pendant l’ouverture des calendriers ! ! Jadore voir les gens passionnés, habités et pas toujours sérieux ^^
    Encore merci (oui je me répète un peu mon hypersensibilité sans doute!)
    Bonne soirée à vous
    Julie

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Julie > Je suis très touchée de te lire, merci infiniment pour ton petit mot ! Force et courage à nous ♥︎

  25. Lisbaune Persie 27 novembre 2019

    Entre nos joues roses, notre peur de l’avion et notre hypersensibilité en voilà des points communs ! Je coche toutes les cases et je rajoute celle d’être très angoissée par la mort depuis toute petite. Je ne sais pas si c’est lié à l’HS mais en tous les cas cela n’aide pas à m’apaiser les soirs d’angoisse.
    C’est compliqué avec les autres qui ne comprennent pas toujours que j’ai envie et besoin d’être seule souvent, que je m’émerveille du ciel, des mouvements d’une boisson chaude … que je sente toujours les mauvaises odeurs, que je sois vite en colère face à une injustice… bref je pourrai en parler des heures. Merci pour cet article et mention spéciale pour la photo assise par terre dans le couloir j’aDore !!!

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Lisbaune Persie > Merci à toi, et non, tu n’es pas seule ♥︎

  26. Maëlys 27 novembre 2019

    Bonjour Angéline, je dois dire que j’attendais cet article avec impatience. Cela fait maintenant 1 an que j’ai mis un mot sur ce trait de caractère : l’hypersensibilité. Eh oui je coche toutes les petites cases !

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Maëlys > Bienvenue alors, et vive nous ♥︎

  27. Anne-Laure Piralla 27 novembre 2019

    Merci pour ce très joli article personnel, Angéline. J’admets qu’à la lecture de l’article, je m’interroge vraiment si je ne suis pas moi-même hypersensible, et je pense que je vais mener quelques recherches de mon côté, merci encore pour ce partage.

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Anne-Laure > Ah top, je suis contente qu’il réponde à quelques questions ! Peut-être que tu es très sensible et non hypersensible, ce qui est déjà assez à gérer ahah ♥︎

  28. Flory 27 novembre 2019

    Merci pour cet article, ça fait du bien de lire que je ne suis pas seule à être « toujours dans l’excès »
    #TeamHyperSensible
    #TeamLePtitSnapchat

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Flory > Nous sommes ensemble ♥️

  29. Jessica 27 novembre 2019

    Merci beaucoup angeline pour te livrer ainsi étant moi même hyper sensible je sais à quel point c’est difficile d’en parler de le comprendre et de vivre avec alors merci ♥️

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Jessica > Merci beaucoup :)

  30. Camomille 27 novembre 2019

    Au fond de moi, depuis mon enfance, je me trouvais bizarre, différente, un peu trop excessive, avec ma capacité me mettre souvent dans tous mes états pour toutes les émotions… (l’adolescence en particulier a été assez… volcanique !) A me prendre des colères noires, des enthousiasmes débordants, des coups de mélancolie sans raison, des vagues d’émotion face à de belles choses toutes simples, une chanson, une pub, un beau moment ! Un vrai bonheur pour les choses positives mais épuisant pour les choses négatives. Je savais aussi que j’avais une sensibilité plus forte que la moyenne, et que j’étais sensible aux bruits, odeurs, textures et surtout à la lumière, et j’ai toujours eu l’impression de « sentir » les émotions des autres même quand ils ne les expriment pas. Et puis tout le reste que tu cites aussi, manque de confiance en soi, perfectionnisme etc…Et comme toi, le partage de Laëtitia suivi de l’écoute du podcast Emotions m’a permis d’enfin mettre un mot sur tout ça ! Une vraie révélation, je ne sais pas toi mais j’en ai même pleuré quand je l’ai écouté tellement je me suis reconnue et tellement ça m’a soulagée de me sentir moins seule (j’en suis émue rien que de l’écrire, preuve supplémentaire s’il en faut XD). Le savoir permet enfin de se sentir moins anormale et d’apprendre à maîtriser tout ça (même si je fais déjà un travail sur moi depuis des années!)

    Personnellement depuis toujours me plonger dans les livres ou dans des mondes imaginaires m’a beaucoup aidé à m’apaiser (du coup avec mon hypersensibilité je « vis » le bouquin ou le film à fond, c’est génial), depuis un an je fais du yoga et ça aide vraiment à se déconnecter et se recentrer… admirer la nature dans ses moindres jolis détails aussi est une grande source de détente et de joie pour moi ! Et enfin assumer mon introversion depuis quelques années, apprendre à dire non quand je sens que j’ai besoin de calme et de solitude !

    Merci Angéline pour cet article, vraiment, qui me prouve à nouveau qu’on est loin d’être seules et que c’est aussi pour cette sensibilité que les gens qui nous aiment nous aiment ! <3

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Camomille > Je comprends tellement ce sentiment d’être constamment « en décalage » c’était mon cas et c’était si difficile à gérer, à comprendre !
      Effectivement le yoga m’a beaucoup aidé aussi, tout comme la méditation ! Alors vive nous tiens, tu as raison ♥︎

  31. Audrey 27 novembre 2019

    Bonjour Angeline , j’ai découvert que j’étais hypersensible en allant voir une hypnotherapeute pour pouvoir mes « angoisses ».
    Et finalement il s’avère que je n’arrivais pas gérer toute la souffrance des gens que je voyais de part mon travail ( je suis en pharmacie donc des maladies grave au quotidien).
    Et bien l’hypnose c’est magique ! J’ai toujours mon hypersensibilité mais je gère beaucoup mieux le côté négatif !
    Bon courage et merci pour ton contenu et ta bonne humeur au quotidien.
    Audrey

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Audrey > Ah très intéressant de savoir ça ! L’hypnose n’avait pas fonctionné chez moi lorsque j’avais consulté pour l’avion :(
      Merci en tout cas ♥︎

  32. Lauren 27 novembre 2019

    Bonsoir Angéline.
    Je viens de dévorer ton article, je m’y suis reconnue et j’ai eu envie de pleurer. Moi qui me « traite » de grande émotive… Moi qui mets tout sur le dos de mon émotivité. Et si je trouvais mes réponses dans l’hypersensibilité. Et si j’étais un peu plus douce avec moi-même, et si je me faisais confiance enfin, et si je prenais du recul… et si je faisais partie de ces 15-20%. Tu m’as donné le déclic, dès demain je me renseigne. J’ai désormais besoin de mettre les mots sur mes é(maux)tions. Merci.

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Lauren > Je suis très heureuse de vous donner quelques clefs ♥︎

  33. Nolwenn 27 novembre 2019

    Merci. Mais vraiment merci de réussi si bien à mettre des mots sur ce que je ressent depuis des années, ce sentiment d’être en décalage dans mes ressentis par rapport aux autres notamment …

    Pour essayer d’évacuer, un peu sur le même principe que tes notes vocales, j’écris tout sur une feuille blanche que je garde ou non (je trouve ça intéressant parfois de les relire et de voir le chemin parcouru)

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Nolwenn > Pas mal aussi l’écriture (même si moi j’ai plus besoin de parler) mais effectivement pour les relire c’est intéressant :)

  34. Océane 27 novembre 2019

    Bonsoir Angeline, Comme beaucoup je pense je me suis retrouvée dans ton article… Je peux enfin mettre un nom sur mes « émotions excessives » !! Les photos sont magnifiques, le makeup est génial ! merci encore !!!!

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Océane > Merci pour tout ♥︎

  35. Paulinectar 27 novembre 2019

    Merci Angeline pour cet article ! Je fais aussi partie de la communauté des hypersensibles et ton article m’a permis de me rendre compte des côtés positifs de l’hypersensibilité comme voir la poésie du monde ! La plupart du temps je reste bloqué sur les difficultés, les souffrances mais je vais essayer de m’appuyer sur les côtés positifs plutôt que de voir ça comme un fardeau ….
    la méditation m’aide beaucoup aussi, elle m’aide à me recentrer quand ça foisonne trop. Merci d’en parler ❤️

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Paulinectar > C’est vrai que les souffrances sont aussi plus compliquées à gérer, c’est aussi sûrement pour ça qu’on les retiens plus :(

  36. Angèle Caignec-Langlo 27 novembre 2019

    Salut Angéline, moi c’est Angèle ;) c’est une très bonne chose de témoigner et de trouver encore et encore des témoignages d’hypersensibles. Je le suis et je me suis toujours sentie incomprise. Je suis très sensible aux vibrations (les basses, les stacatos sur une table je déteste). Je suis très sensible aux odeurs aussi. Bref cela m’a causé quelques soucis. En janvier de cette année j’ai découvert les livres de Christel Petitcolin que je te recommande ! « Je pense mieux » en particulier, suite de « Je pense trop ». « Je pense mieux » m’a littéralement sauvé la vie ! Elle donne plein de clés à mettre directement en application et surtout elle nous comprend très bien et c’est tellement agréable d’être compris ! A bientôt :)

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Angèle > Je me note tout ça merci beaucoup pour ton petit mot :)

  37. Camille 27 novembre 2019

    Merci merci pour cet article !!! Avant de le lire j’aurai employé « je souffre d’hypersensibilité » mais je relativise un peu…on se sent souvent seul face à nos émotions car peu de personnes comprennent. Je ne sais le nombre de fois où j’ai entendu : Camille tu exagères toujours tout…. Ou mais tu ne vas pas pleurer pour si peu…. Ça fait beaucoup de bien de mettre des mots sur les maux…. Bravo pour tes photos elles sont magnifiques.!!!!

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Camille > Je comprends, mais justement j’essaye de vous montrer que ce n’est pas toujours tout noir (ni rose aha) et je crois que j’y suis arrivée un petit peu, alors ça me fait plaisir :)

  38. Laëtitia 27 novembre 2019

    Super article qui fait largement écho à la personne que je suis. Je me reconnais pleinement en chaque point. Parfois je me suis dit que je devais être bipolaire pour pouvoir passer du coq à l’âne niveau émotions. Et je passe ma journée à m’excuser auprès des autres de ne pas faire assez ( alors que je fais ce que j’ai largement à faire ), de parler parfois méchamment parce qu’ils comprennent pas du premier coup. Puis une heure après je saute partout parce que comme tu le dis si bien, une musique m’a rendue heureuse entre temps, ou un carré de chocolat m’a fait du bien … En fait, c’est fou comme trait de caractère mais c’est ce qui fait que l’on est ce que l’on est ❤️ Et finalement le plus beau dans tout ça c’est de garder cette âme d’enfant qui s’émerveille d’un rien. Plusieurs fois on me l’a dit ça aussi.. Merci pour ce bel article !

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Laëtitia > Merci pour tes mots, et vive nous :)

  39. Pauline 27 novembre 2019

    Tellement intéressant cet article. Merci Angeline et on est là pour te soutenir si jamais y’a un coup de mou

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Pauline > ahah c’est bien trop mignon, mais vous allez avoir du boulot :D

  40. Melissa 27 novembre 2019

    Je suis également hypersensible… Et autant dire que c’est vraiment pas toujours facile à vivre… Mais j’ai une chance (remarque je sais pas si c’est une chance…), c’est que toute ma famille est également hypersensible… Alors c’est cool pcq du coup je me sens comprise mais c’est difficile aussi pcq j’ai l’impression que parfois on se tire un peu vers le bas… Mais les moments de joies entre hypersensible c’est quand même chouette!
    Personnellement je vois une hypotherapeute depuis un an maintenant, et ça me fait quand même un peu de bien. J’ai l’impression que j’arrive à gérer un peu mieux mes émotions… Mais c’est pas encore gagné…. Il y a du boulot !
    Merci pour cette article Angeline !

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Mélissa > Oh je comprends ! Ça doit être tellement génial tout comme profondément difficile si vous êtes tous en « down » :(
      En tout cas, c’est déjà bien d’y arriver un petit plus qu’avant ! Bravo !

  41. Stina 27 novembre 2019

    Quand tu parles du fait que des choses simples te rendent heureuse, je trouve qu’on retrouve beaucoup ça dans ton contenu, notamment tes stories instagram et c’est quelque chose que j’adore chez toi : tu sais rendre beau le quotidien (#lequotidienc’estsympa). Et c’est pour moi une de tes grandes forces, tu as su utiliser cette sensibilité pour proposer des choses de qualité !

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Stina > Oh c’est si délicat d’avoir remarqué ça , merci infiniment ♥︎

  42. Maylis 27 novembre 2019

    Je connais ce terme d’hypersensibilité depuis peu. Ta description me correspond parfaitement et explique pleins de choses chez moi ! Je trouve cela rassurant de mettre un mot sur toutes ses émotions si fortes.
    Merci pour ton article et les photos sont canon

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Maylis > Oh que oui :) Merci beaucoup en tout cas !

  43. Virginie 27 novembre 2019

    C’est assez étrange de lire un article consacré à un tiers qui pourtant décrit très précisément ce qu’on est ! Bon pour ma part je sais que je suis hypersensible depuis des années mais naviguer dans le monde pro et en société avec ça m’épuise toujours autant. C’est un vrai travail de ne pas décortiquer chaque mot, chaque événement. Il faudrait que je réessaie la méditation, ça n’avait pas fonctionné quand j’avais tenté (ça m’endort, littéralement. Peut-être parce que ça fonctionne en fait, je ne sais pas ahah !). Parler m’a toujours beaucoup aidée mais m’a créé d’autres problèmes, aussi : les autres ne sont pas toujours prêts à parler, eux. Et essayer de clarifier une situation avec quelqu’un qui n’en ressent pas le besoin, ou qui n’en a pas envie à l’instant T amène d’autres conflits. Bref j’aime bien mon hypersensibilité (parce que soyons honnêtes, c’est assez cool de se sentir transporté de joie régulièrement, ou de pleurer toutes les larmes de son corps devant un livre ou une série) mais c’est franchement un fardeau dont je me passerais dans les interactions avec les autres.

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Virginie > ahaha c’est vrai que si ça t’endors direct, la méditation à un petit effet quand même :D
      C’est bien ça : c’est aussi chouette qu’un véritable enfer ! En tout cas : vive nous !

  44. Lucile 27 novembre 2019

    Merci pour cet article! ❤️ D’abord les photos sont et puis je m’y retrouve beaucoup et ça fait du bien de savoir qu’on est pas toute seule!

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Lucile > merci beaucoup :)

  45. Mélanie 27 novembre 2019

    Super article ! C’est en voyant ta story que j’ai écouté le podcast dont tu parles et je me suis reconnue dans ces montagnes russes d’émotions ! Ça m’a fait un bien fou de me dire que j’étais pas la seule à me mettre dans des états pareil ! Merci Angeline et belles photos :)

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Mélanie > Oh je suis contente de vous apporter quelques clefs :)

  46. Lucy 27 novembre 2019

    Bonsoir Angeline ! Très bel article et très instructif mais je m’interroge : ne sommes nous tous pas finalement un peu hypersensible ? Car je me retrouve dans de nombreux traits de caractère sans pour autant avoir la sensation d’être Hypersensible ou du moins d’avoir Besoin de mettre un mot sur tout ça … et puis je me dis que tous ces sentiments sont forcément vécus par chacun de nous à des périodes données. En tout cas reste l’hypersensible que tu es car j’adore tes contenus et ta personnalité

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Lucy > Alors après avoir discuté de cette question avec Hélène, nous sommes tous né.e.s hypersensibles mais certains ne le sont plus, au beaucoup moins… Et c’est ce qui s’appelle de la sensibilité tout simplement :) -et donc pas de l’hypersensibilité- Merci en tout cas pour ton petit mot ♥︎

  47. Assous Lisa 27 novembre 2019

    Salut Angélique! Je te suis depuis pas très longtemps mais je viens de tomber sur ton article et il me fait beaucoup de bien! Je ne suis pas hypersensible ou en tout cas je ne le sais pas mais je me suis beaucoup reconnu dans tes paroles et ça fais du bien de se rendre qu’il y a aussi des personnes qui sont fort sensibles ou hypersensibles. Et je pense que maintenant je comprends mieux aussi pourquoi j’ai si peu confiance en moi. Vraiment merci beaucoup, tu es très agréable à suivre, j’aime beaucoup ce que tu fais!
    PS: tu ressembles vraiment beaucoup à Emma Stone!

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      Lisa > Bienvenue alors, et merci pour ton petit mot :) Vive les personnes sensibles !
      ps : ahaha on me le dit souvent mais je ne vois pas !

  48. Peggy Filliette 27 novembre 2019

    Ton post me parle. C’est effrayant tout me rappelle … MOI.
    Le manque cruel de confiance en moi, l’estime de moi inexistante… en ce moment je vis une situation compliquée au boulot je suis à fleur de peau… je pleure au boulot, je pleure au téléphone, je pleure devant les frères Scott et même devant un film de noël !! Pas facile d’assumer ce trait de caractère et de le faire accepter aux autres.. merci d’avoir mis des mots sur ces maux…

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Peggy > Oh je te souhaite sincèrement de pouvoir surmonter tout ça rapidement alors ♥︎

  49. Malau 27 novembre 2019

    Waouh <3 MERCI <3 J'ai toujours eu un doute tout en le sachant pertinemment… Du coup mon doigt à ripper sur PARTAGER :p si au passage ça peut faire taire quelques médisants qui disent "Oh Malau ! Quand même t'en fais des caisses là !"… Non ! La mante religieuse me fait hurler de peur, le chien qui saute sur son maître Marins va me faire chialer de fou ! Le chat qui se casse la figure me faire pleurer de rire au point de la regarder 15 fois, une musique me fout les poils (et mon hyper-accousie ne m'épargne pas !)… Et l'injustice ^^ Je supporte pas… Alors OUI <3 mon super pouvoir de bisounours meurtri te remercie grandement pour cet article <3 MERCI <3

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Malau > C’est tellement ça ahah ! VIVE NOUS TIENS ! ♥︎

  50. Juliette 27 novembre 2019

    Lire un article… Et se rendre compte qu’on vit la même chose… Merci Angeline de mettre des mots sur ces émotions et sentiments pas toujours faciles à vivre… ❤️❤️

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Juliette > avec plaisir, je suis contente qu’il vous donne quelques clefs :)

  51. Caroline 27 novembre 2019

    Coucou!
    Merci pour cette article, c’est assez « drôle », j’ai commencé aussi à m’intéresser à l’hypersensibilité grâce à la story de Leaticia! Et plus, je lis des choses sur l’hypersensibilité, plus je me dis que je coche toutes les « cases » ;)!
    Après cette prise de conscience, clairement, ce n’est pas un trait de caractère que je souhaite changer mais plutôt à l’apprivoiser. Je travaille auprès de personne en situation de précarité (parfois extrême) et j’ai réussis à me créer des barrières au fil des années grâce à la formation et l’expérience. Mais par contre, je ne le gère pas du tout à l’extérieur avec mes collègues, mes proches, des personnes inconnus… Ce qui est assez paradoxal au final. J’arrive à canaliser cela avec le sport, surtout la course au bord de l’eau, de la médiation et un cahier de pensée. Je commence tout juste à travailler avec un thérapeute (psychologue et hypnothérapeute) pour mieux l’apprivoiser. Pour moi l »hypersensibilité est une force, il faut juste se créer des barrières afin de se protéger… Mais s’émouvoir de tout et de rien, ressentir les émotions etc… je crois que je ne changerais rien. Sur ces derniers mots, pleins d’amour. Caroline

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Caroline > C’est chouette déjà d’avoir réussi à créer ces barrières ! C’est vrai que le sport aide beaucoup pour ma part aussi :)
      EN tout cas, vive nous et merci pour ton petit mot ♥︎

  52. FanouchKa 27 novembre 2019

    Merci beaucoup d’avoir partagé ça ! Je me retrouve quasi à 100% dans ton article ! A maintenant 33 ans malheureusement mes parents ne comprennent toujours pas cet état… j’ai encore le droit parfois à des réflexions du type, « ça va pas la peine d’en faire des tonnes » ou « c’est pas la peine de se mettre dans cet état » j’ai beau leurs expliquer que je suis hypersensible ça rentre pas… peut-être qu’un jour ils auront le déclic et comprendront.
    Par contre j’ai un amoureux en or qui arrive hyper bien à « me gérer » et ça c’est formidable !

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      FanouchKa > « pas la peine d’en faire des tonnes » pourrait être mon deuxième prénom ahah !
      En tout cas c’est chouette que tu sois si bien entourée :)

  53. Sarah 27 novembre 2019

    Un article où je me reconnais encore une fois, l’hyper-empathie, le manque de confiance en soi et j’en passe.. Je n’en parle que peu mais je vais certainement faire lire ton article à mon chéri pour qu’il comprenne que je ne suis pas totalement cintrée que c’est un trait de caractère.. Mais pas unique.
    En un mot merci !!! De mettre des mots sur mes maux ♥️ tu es une perle Angeline

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Sarah > Oh oui si ça peut vous être utile pour qu’il comprenne mieux. Merci infiniment en tout cas ♥︎

  54. Anne 27 novembre 2019

    Qu’elles belles photos ! Tellement contente que tu ais pu aller au bout des choses niveau shooting pour cet article ! D’ailleurs en parlant de lui… Bravo angéline pour tout le chemin parcourus, pour réussi a mettre des mots sur tes émotions, ton quotidien.

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Anne > Merci pour tout, vraiment ♥︎

  55. Constance 27 novembre 2019

    Bonsoir Angéline,
    Je me reconnais à 100% dans ton article et je suis tellement ravie que tu en parles je trouve que c’est un sujet important ! C’est pas facile de s’entendre dire qu’on est excessive, que notre surplus d’émotions n’est pas valide, et plus on en parlera plus on arrivera à accepter qu’on est comme ça et que c’est pas forcément un défaut !! La vie est belle aussi pour les hypersensibles
    Le shooting est absolument magnifique quel beau travail
    Bisous de Montpellier !!
    Constance

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Constance > Merci pour tout, je suis très touchée de te lire ! Et oui, VIVE NOUS ♥︎

  56. Caroline 28 novembre 2019

    Pfff, que dire, cet article est fou ! Tu viens à l’instant de raconter ma vie. Je rentre dans tous les critères de l’hypersensibilité. Je sors d’une dépression, et mon hypersensibilité (que je ne connaissais pas jusqu’alors) a été la base de tout. Je dirai que de tous tes conseils, le plus important est de parler ! C’est la meilleure facon d’évacuer. Pour ma part je le fais avec un psy mais j’essaie de m’ouvrir plus à mon entourage. Écrire aide beaucoup aussi, c’est un peu comme ton système de note vocale.
    Franchement merci, car j’arrive enfin à mettre un mot sur tout ça, et surtout je me dit enfin, que je ne suis pas toute seule, et que ce n’est pas bizarre ! Milles mercis ♥️

    1. Carnet Prune 1 décembre 2019

      Caroline > avec grand plaisir, merci pour ton petit mot ♥︎

  57. Marie 28 novembre 2019

    Wouah, merci pour cet article dans lequel je le suis tellement reconnue….. J’ai fait un travail avec une kinésiologue et je suis maintenant capable d’écouter une chanson, de penser à mes enfants, et de lire Le petit prince sans pleurer !!! C’est lus confortable ….. Je reste hyper sensible mais je gère…. Il faut faire avec mais c’est ce qui fait notre singularité aussi…. Je découvre ton blog et j’aime beaucoup…

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Marie > Oh c’est chouette de voir qu’il est possible de gérer autant ces émotions, bravo :)

  58. Mimideas 28 novembre 2019

    Merci beaucoup pour cet article dans lequel je me retrouve sur pas mal de point.

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Mimideas > Merci beaucoup :)

  59. Laetitia 28 novembre 2019

    Ma chère Angéline,
    J’avais tellement hâte de te lire sur ce sujet !
    Comme je m’en doutais, je me suis totalement reconnue dans tout ce que tu décris ici.
    J’ai 29 ans et ça fait quelques années maintenant que je sais que je suis Hypersensible (merci ma psy !). Je coche absolument tous les points de la liste que tu mentionnes (et c’est le cas à chacune de mes lectures sur le sujet…). Cependant, cela fait tout juste quelques mois que je commence à cohabiter en paix mon hypersensibilité. Que j’apprends à la voir comme une force, et surtout, que j’apprends à l’aimer !
    J’ai tellement souffert de ce « décalage » avec les autres, de toutes ces blessures amicales et amoureuses, de me sentir incomprise et de ne pas comprendre moi même pourquoi je ressentais tout, tout le temps, si fort.
    Bien sûr, les moments « down » sont toujours un peu difficiles à vivre, et c’est une petite lutte au quotidien de me pas me laisser submerger (hello le monde impitoyable du travail !). Mais je profite au maximum des moments en haut de la montagne russe, des moments magiques et de la beauté cachée là où les autres ne la voient pas. Je me dit que c’est un peu mon super pouvoir.
    En tous cas merci de partager ça, car on n’en parle pas assez et ça fait du bien de se sentir moins seule !

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Laetitia > Oh c’est trop chouette de lire des messages si positifs à ce sujet ! Heureuse de voir que ce n’est plus un fardeau au quotidien de ton côté :)

  60. So 28 novembre 2019

    Très bel article merci !

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      So > Merci :)

  61. Madeleine Petit 28 novembre 2019

    Ohlala mais c’est ça, je me reconnais complètement dans ce que tu décris! J’avais entendu parler d’hypersensibilité mais je n’en m’étais jamais vraiment penché sur la question… maintenant, je vais aller étudier ça de plus près… peut-être en commençant par écouter le podcast… mille mercis et bravo pour le courage de t’être confiée!

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Madeleine > merci à vous pour votre bienveillance ♥︎

  62. Marion 28 novembre 2019

    Merci Angeline pour cet article ! Il est tellement personnel et ça fait du bien !
    Et au passage, merci d’être toi chaque jour, tu es un vrai rayon de soleil !

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Marion > merci à vous pour cette bienveillance au quotidien ♥︎

  63. Blandine 28 novembre 2019

    Coucou Angéline,
    Voilà j’ai pleuré en lisant ton article et bien sûr en écrivant ce commentaire… mes parents m’ont toujours dit que j’étais « hyper » dans plein de situations ou dans mes émotions depuis petite mais bon plein d’enfants le sont non ?
    Et puis l’année dernière quand je me suis décidée à voir quelqu’un, elle a confirmé : je suis hypersensible. J’ai été soulagée en faite, non je ne suis pas faible, je ne suis pas une comédienne ou « trop » tout simplement. Je vis juste les choses différemment des autres et qu’est-ce que ça peut être fatigant et en même temps tellement beau !

    Alors merci Angéline pour cette article ! On se dit qu’on est plein à vivre avec ça et ça me fait sentir moins seule.
    Plein de bisous

    Ps: je ne savais pas par contre que ça venait dés la naissance et je suis enceinte alors j’essaierai au mieux d’aider mon pti bout si je reconnais ces traits chez lui ❤️

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Blandine > Merci à vous de vous confier autant aussi ! Vive nous et nos émotions ♥︎

  64. Smallladies 28 novembre 2019

    Je me reconnaît en tout point et je suis en plein travail dessus. En plus de ça à cause de ça ( en partie puisque ça défini comment je suis ) j’ai fini en burn out au boulot. Un métier social c’est très mauvais pour moi. Tu donne le meilleur de toi même tu n’as aucun remerciement et tu te fais même agresser par les personnes et leur mauvaise humeur.
    Merci pour ton article

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Smallladies > Oh je suis désolée de lire ça… Allez, vive nous ♥︎

  65. Lucille 28 novembre 2019

    Un article tellement vrai qu’il m’a presque fait monter les larmes aux yeux ! Je sais que je suis hypersensible depuis plusieurs années mais ça fait toujours un bien fou de se rendre compte que l’on est pas la seule dans cette situation. Merci beaucoup pour ton article <3

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Lucille > merci à vous ♥︎

  66. Audrey 28 novembre 2019

    Je me reconnais dans beaucoup de point et c’est vrai que c’est pas facile à vivre tous les jours je ressasse beaucoup, des petites choses peuvent prendre des proportions un peu énorme, mais je n’échangerais mon hypersensibilité pour rien au monde car c’est ce qui me permet de m’émerveiller de pas grand chose juste admirer les arbres et leurs jolies couleurs en automne, être heureuse à la simple vue des décorations de Noël qui arrive, car pour ce côté la je trouve que mon hypersensibilité est un cadeau inestimable, même si par moment j’ai l’impression d’être une extraterrestre par rapport aux autres… Et merci pour cet article, je me sens moins seule.

    1. Carnet Prune 3 décembre 2019

      Audrey > J’ai hâte de pouvoir gérer ça au mieux au quotidien ! :)

  67. Tiphaine 28 novembre 2019

    Chère Angeline, j’attendais avec impatience cet article car je savais qu’il allait me parler mais oh la là je ne pensais pas que je m’y retrouverais autant ! Chacun des points que tu décris est comme un miroir de ma personnalité mon hypersensibilité est en même temps une grande joie car je suis heureuse de pouvoir vivre mes émotions à 200% et de profiter ainsi à fond de la vie, et en même temps c’est parfois un gros fardeau car comme toi je ressasse tout en permanence, surtout les critiques et ce foutu perfectionnisme me bouffe tous les jours (c’est d’ailleurs ce que j’ai le plus de mal à gérer au quotidien que ce soit dans mon travail ou dans mon rôle de maman) !
    Bref un grand merci pour cet article, dans un monde où la maîtrise de ses émotions est reine, cela fait du bien de voir que nous ne sommes pas seule, loin de là !

    1. Carnet Prune 4 décembre 2019

      Tiphaine > J’imagine qu’en étant maman tu as aussi des obstacles supplémentaires que je ne connais pas encore… EN tout cas merci pour ton petit mot, et vive nous ♥︎

  68. Gwen 28 novembre 2019

    Merci de mettre des mots dessus et de montrer qu’on n’est pas toute seule dans ce grand parc d’attraction ouvert H24

    1. Carnet Prune 4 décembre 2019

      Gwen > * bisous *

  69. Emmeline 28 novembre 2019

    Je me reconnais et me sens un peu moins seule d’un coup, gros câlin Angéline. Des bisous magiques.

    1. Carnet Prune 4 décembre 2019

      Emmeline > merci à vous ♥︎

  70. justine 28 novembre 2019

    Merci pour cet article ça m’a vraiment permis de mieux comprendre ce que je vis au quotidien et de me rassurer.
    #teamsnapchat

    1. Carnet Prune 4 décembre 2019

      Justine > avec plaisir :)

  71. ivydemment 28 novembre 2019

    Waouh ! Merci pour cet article si complet et riche en information. Merci de nous avoir ouvert ton coeur et d’avoir mis des mots sur l’hypersensibilité.
    Le shooting est extraordinaire !
    Bravo.

    1. Carnet Prune 29 novembre 2019

      ivydemment > Merci infiniment pour ton petit mot ♥︎

  72. Karine 28 novembre 2019

    Bonjour Angéline,

    Merci beaucoup pour cet article. Je ne connaissais que de nom (écrit sur le bol que ma grand-mère m’a laissé parce qu’on était toutes les deux poissons #maviemonoeuvre ^^) mais je ne m’étais jamais penché sur le sujet. Je me reconnais pleinement dans ce que tu as écrit et dans le podcast que tu as partagé. Ça fait vraiment du bien de se sentir moins seule et je vais creuser tout ça :)

    1. Carnet Prune 4 décembre 2019

      Karine > avec grand plaisir :)

  73. Cécile 28 novembre 2019

    Hello Angéline, très bel article (tant sur le fond que sur la forme ;) ). Je me reconnais pas mal dans ta description ! Pour ma part le trop plein d’émotions se traduit par crise d’angoisse… très compliqué à gérer et à expliquer. La plupart du temps on me sort « mais tout va bien, pourquoi tu te mets dans un état pareil ?? ». Alors j’ai fais une courte thérapie et j’en suis ressortie plus sereine. Je pense que j’ai intégrer le fait que « rien n’est grave » et qu’on a le « droit » de ressentir les choses de façon démesurée !
    Alors courage à tous les Hs (nouveau terme que je viens d’apprendre ^^), on est tous au top !

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Cécile > Merci infiniment pour ton petit mot, c’est rassurant de lire qu’on peut réussir à gérer tout ça, bravo à toi :)

  74. culturehello 28 novembre 2019

    Merci pour cet article. Je me retrouve totalement dans tes mots, j’ai eu aussi le déclic en écoutant ce même podcast. J’ai décidé de l’accepter, d’en parler autour de moi et de voir cela comme une force. C’est un élément important de qui je suis, qui me permet d’être empathique, créative et sensible mais qui a aussi ses inconvénients… Merci d’en parler si bien, avec justesse.

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      culturehello > Je suis si heureuse de vous donner quelques clefs aussi avec cet article, merci à vous :)

  75. Solene 28 novembre 2019

    Je viens de lire ton article et je me retrouve dans beaucoup de choses. C’est tout à fait ça, l’impression d’être différent et de ne pas arriver à gérer ses émotions, passer de la joie à la tristesse. Et surtout le stress et l’anxiété très dur à gérer. Toujours tout remettre en question. On me la déjà dit plusieurs fois que j’étais un peu trop sensible. Parfois ça m’arrive de me dire que j’aimerais être moins sensible et que ce serait sûrement beaucoup plus simple, et d’un autre côté je pense que c’est important la sensibilité. C’est sûrement pour ça que je fais un travail créatif, j’ai toujours aimé créer ( photographie, illustrations,etc) car ça aide à extérioriser ses émotions. Merci pour cet article très intéressant.

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Solène > Je suis exactement comme toi, parfois j’ai bien envie de donner cette sensibilité à quelqu’un parce que ça me pourrit la vie ! En tout cas merci pour ton petit mot et vive nous ♥︎

  76. Pauline 28 novembre 2019

    Merci pour ce bel article!
    Je me reconnais dans absolument tous les traits de personnalité que tu as évoqués,
    Je suis persuadée que l’hypersensibilité est notre force, notre espèce de « super pouvoir » à nous, même si je reconnais qu’il peut y avoir des moments très durs où on se débarrasserait bien de ce trait de caractère.
    Comme toi, j’ai besoin d’avoir un contrôle sur tout et il m’arrive de parfois me sentir complètement submergée quand les choses ne se passent pas comme prévu ou que je vais de contraintes en contraintes. J’en fais d’ailleurs de nouveau l’expérience cette semaine (en plus la mauvaise semaine du mois) !! Ces jours-là, où des choses finalement peu importantes prennent une proportion démesurée, j’ai tendance à me dire que le vrai problème c’est moi, c’est que je ne ressens pas les choses normalement, que je prend tout trop à cœur (tu connais, spirale de la dévalorisation de soi !). Bref tous ses blabla intérieurs qui ne mènent à rien! Mais ce qu’il faut finalement retenir, c’est bien sûr le positif, cette semaine j’ai essayé plein de choses pour régler mon problème, j’ai passé des dizaines d’appels, j’ai avancé mine de rien, petit à petit, et je fais ce que je peux à mon échelle. Il faut se déculpabiliser, être plus indulgente envers soi-même.
    C’est un travail de tous les jours et les articles comme celui que tu as écris nous montre que nous ne sommes pas seules !
    PS: Désolée pour ce long pavé, un peu décousu, mais ça m’a fait du bien !

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Pauline > Merci pour ton partage d’expérience :) C’est toujours intéressant de voir comment ça se passe chez les autres HPs ! En tout cas je suis très contente de lire que petit à petit tu parviens à gérer tout ça ♥︎

  77. Fatma 28 novembre 2019

    Angeline coucou,
    Un article tellement sincère et touchant, merci de nous ouvrir cette partie de toi. Je ne suis pas hypersensible, je possède juste une sensibilité « normale » disons, et effectivement la méditation, la lecture, l’écriture et la prière peuvent très vite me calmer , avec un son instrumental en fond par exemple :) mais j’ai ce besoin de me retrouver seule dans ces moments là.
    ❤️ pleins de bisous!

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Fatma > Merci beaucoup pour ton petit mot ♥︎

  78. Les Lunettes de Jenni 28 novembre 2019

    Merci pour cet article qui m’a aidé à y voir plus clair. Je ne m’étendrais pas ici car j’ai préféré te livrer mon ressenti en MP sur insta mais sache que tu m’as beaucoup aidé à mieux me comprendre !

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Les Lunettes de Jenni > avec un très grand plaisir ♥︎

  79. Hélène 28 novembre 2019

    juste merci de mettre des mots sur mes maux

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Hélène > Merci :)

  80. Pagès 28 novembre 2019

    Je me reconnais dans ce portrait sauf que j’ai tendance à ressasser à l’excès le négatif, la recherche de perfection frise l’obsession. Je travaille avec une psy, mais c’est encore compliqué pour tenir un ça plus linéaire. Alors oui être créatif aide mais là aussi il ne faut pas tomber dans la recherche de perfection. Dur dur d’être hyper sensible

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Laure > Je comprends, ça me bouffe au quotidien ! Force et courage ♥︎

  81. Magali 28 novembre 2019

    Super article, bien écrit. Je me reconnais aussi dedans. Pour ma part quand mes émotions prennent trop de place, j’ai un journal où j’écris mes pensées comme elles viennent pour les faire sortir de ma tête et je ne relis jamais ce que j’ai écris et ça marche plutôt bien.

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Magali > C’est chouette aussi de passez par l’écriture :)

  82. Céline 28 novembre 2019

    Merci pour cet article, il me parle. Peut être plus qu’il ne devrait. Peut être que grâce à toi j’ai réussi à mettre un mot sur ce que je ressens au quotidien… Donc MERCI

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Céline > Avec plaisir, je suis très heureuse de vous donner quelques clefs pour comprendre tout ça ♥︎

  83. GeekMonkey 28 novembre 2019

    Et bien…je ne sais pas par où commencer ! Ton article est si bien écrit, je me retrouve un peu dans celui ci même si je ne pense pas être hypersensible. Je suis sensible et rien que ça au quotidien c’est usant parfois il y a des pics qui se rapprochent de l’hypersensibilité mais je dirais que ce n’est pas constant ou alors je ne le ressens pas comme ça. Malgré dans les différentes choses que tu évoques il y en a bien une ou deux qui me correspondent.
    Je tenais à te dire que je suis fan de ton photoshoot ! Les photos sont sublimes et sont touchantes !
    Bravo !

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      GeekMonday > Et la sensibilité c’est déjà si chouette :) Merci beaucoup en tout cas ♥︎

  84. marilyne 28 novembre 2019

    Et bien au moins faire un petit passage sur ton blog m’aurait permis de voir qu’on a une autre chose en commun toi et moi. Etre hypersensible ce n’est pas facile à gérer tous les jours mais dieu merci on en meurt pas, c’est plutôt une force même quand on apprend à l’apprivoiser comme un super pouvoir. Prends soin de toi, un petit patoute qui passait par là.

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Marilyne > Hâte de pouvoir gérer ça au mieux alors. Merci en tout cas mon petit papoute, pas une semaine sans que je pense à toi, même si je prends peu de nouvelle (et je m’en excuse) .. Gros bisous ♥︎

  85. Annalena Travel's 29 novembre 2019

    Hello Angéline,

    Merci pour ton article. Sans être hypersensible, j’ai néanmoins quelques « aspects », je suis sensible et très empathique. J’imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours, mais c’est ce qui te distingue et ce qui fait ta force. Même si on te le répète 1000 fois, aies confiance dans ton travail et dans ce que tu entreprends, te poses pas trop de questions ;)
    Bravo pour les photos, shooting très sympa !

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Annalena Travel’s > L’empathie c’est tellement difficile à gérer au quotidien aussi ! Merci en tout cas de prendre le temps de me le répéter une nouvelle fois ♥︎

  86. Marie 29 novembre 2019

    Quel bel article… qui fait ce sentir moins seule..
    On m’a toujours dit « t’es trop sensible, endurcie toi » « arrête de pleurer pour rien » « arrête de rire pour rien » « arrête de tout prendre mal c’est ni méchant ni contre toi » et j’en passe…
    Je ne comprenais pas pourquoi je vivais les émotions des autres aussi forte (voire parfois plus) qu’eu même….
    Je ne comprenais pas pourquoi le moindre son ou odeur m’agaçait…

    Mis à part le côté créatif, je coche tous les points….

    Et puis les années on passé et j’ai commencé à entendre parler d’hypersensibilité et a m’y intéresser.. a comprendre que oui, je suis hypersensible…

    Ce qui m’a surtout fait penser ça, c’est mon côté empathique… des moments parfois très dur à gérer quand tu dois vivre une émotion qui n’est finalement pas la tienne..

    Alors aujourd’hui j’essaye d’en faire une force mais c’es pas toujours facile…

    Je vais essayer tes astuces… d’ailleurs, que penses tu du cahier d’activités ?

    Merci encore pour cet article, je pense le faire lire à certaines personnes qui ne me comprenne pas pour leur dire : voila, mon trait de caractère le plus important, c’est ça !

    Bisous

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Marie > Je n’ai pas encore testé le cahier d’activités, mais je vais devoir m’y mettre :D
      Merci en tout cas, et force et honneur ♥︎

  87. Havet clara 29 novembre 2019

    « T’es trop sensible, te mets pas dans des états pareils pour si peu, passe à autre chose, te tracasse pas pour ça, relativise….. » voilà ce que j’entends sans cesse !! Et j’aimerais tellement faire ce qu’ils me demandent mais clairement … j’en suis incapable ! Alors en général je réponds « laissez moi gérer comme je peux, je ne peux pas faire autrement, pour toi ça a l’air facile mais pour moi c’est différent »
    Que ce soit dans le positif ou le’ negztif… quand une amie me raconte quelque chose qui la touche, j’ai comme l’impression d’être touchée tout autant (voire plus, alors qu’en vrai… ça ne me concerne pas directement! )
    Moi pour le moment je n’ai pas trop d’astuces pour y remedier, ou en tous cas à « appréhender et accepter de recevoir autrement ces émotions » toute seule !! Alors je vais voir une psy régulièrement qui me permet de comprendre ces émotions et de les « gérer ». Mais c’est pas simple hein ^^

    Merci pour ton article ! Et puis … courage hein :) hihi

    Ps : tes photos

    1. Carnet Prune 5 décembre 2019

      Clara > L’histooooire de ma viiiie ahah !
      « Ohlala mais pourquoi tu pleures pour ça ? » En tout cas c’est chouette de pouvoir en parler à quelqu’un, force et courage à nous ♥︎

  88. Flora 29 novembre 2019

    Mille merci pour ton article qui résonne en moi…..Merci pour tes conseils qui vont sans aucun doute m’aider à mieux vivre et à mieux le faire comprendre
    Merci aussi de partager ton quotidien avec nous et de nous mettre du baume au cœur
    Je t’embrasse
    Flora

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Flora > avec grand plaisir ♥︎

  89. Marine 29 novembre 2019

    Merci pour cet article ! Il me décrit tellement à 100% que ça en est presque effrayant
    Cela fait réellement du bien de savoir que nous ne sommes pas seul(e)s, que nous ne sommes pas bizarres mais que nous avons juste un trait de caractère difficile à gérer. Personnellement mes parents ont l’habitude de mes sauts d’humeur et ne se formalisent pas vraiment de mon comportement. Le plus difficile c’est au travail, pour éviter de montrer qu’une situation ou une remarque sur mon travail m’a particulièrement touché. Il m’est d’ailleurs arrivé qu’une ancienne manager me dise suite à une réunion particulièrement difficile « je ne peux pas te gérer, tu es beaucoup trop sensible, il faut prendre plus de recul ». Moi qui remettais justement en question tout mon travail puisqu’elle voulait que je recommence mon projet depuis le début tout en tentant de ne pas fondre en sanglots ! Et finalement c’est son incompréhension face à mes émotions qui m’a plus touché que de refaire un travail entièrement. Bref. Il y a des jours plus difficiles que d’autres et même si j’ai l’impression que ça empire avec l’âge, la méditation, discuter et mettre la musique à fond m’aide beaucoup aussi Et s’il m’est aussi arrivé d’écrire, je vais tenter les notes vocales !
    Force à nous La bise

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Marine > Allez, vive nous, et un gros bisou !

  90. Noémie 29 novembre 2019

    Merci beaucoup pour cet article dans lequel je me reconnais tellement : la soif de connaissance, une trop grande empathie (il m’arrive de pleurer en écoutant les nouvelles à la radio…), et un fréquent besoin d’isolement, entre autres :)
    Depuis quelques semaines, j’essaye de me détacher de mes angoisses (je pense constamment que tout va mal se passer, qu’il va y avait des imprévus etc), de me mettre moins de pression parce que de toute façon il est impossible de tout gérer. Et ça fait énormément de bien !

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Noémie > Je te souhaite sincèrement de réussir à avancer, vive nous ♥︎

  91. Juliette 29 novembre 2019

    Après plusieurs années de psy, on a fini par me dire que j’étais hypersensible. Le psy m’avait conseillé de tenir un journal. Ça marche toujours. Depuis 10 ans, j’écris des pages et des pages. Je peux faire des pages sur des sujets anodins pour certains mais qui me travaillent. Ça soulage. Merci pour cet article qui montre qu’on est plus nombreux qu’on le pense

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Juliette > Ohlala trop chouette de tenir ça depuis 10 ans ! Bravo :)

  92. Clémentine M 29 novembre 2019

    Bonjour Angéline ! Cet article était super intéressant, je suis moi aussi hypersensible et je l´ai découvert assez tard, enfin j’ai réussi à mettre un mot sur ce que je vivais au quotidien. J’ai longtemps eu du mal à vivre avec surtout parce que je n’arrivais pas a contrôler mes pleurs dans cette certaines situations. Et au final je l´accepte totalement aujourd’hui et je pense même dire qu’en je sis co contente d’être hypersensible. J’adore m’extasier sur les petites choses de la vie, ressentir là joies ou la tristesse des gens, réussir à me mettre à leur place et à comprendre sans juger. Ca m´apporte tout ça et j’adore ça. Alors oui parfois j’en prend les choses beaucoup trop à cœur et je peux pleurer en ratant un gâteau parce qu’il n’est pas exactement comme j’en le voulais mais au moins quand je fais qqch je le fais à fond et j’en peux être hyper et triste une journée d’avoir raté mais le lendemain je me dis qu’en j’an fait mon maximum et j’en ne regrette pas. C’est pas forcément facile à gérer mais je trouve ces gens là hyper beaux, hyper compréhensifs et jamais dans le jugement. J’ai peut être été parfois trop bonne trop conne comme on dit et je m’en suis parfois remise en question en me disant il fait pas être si gentille dans la vie. Et puis tant pis, je suis comme ça et si je suis déçue tant pis, ça ne sera pas de ma faute. Enfin, je parle bcp trop comme souvent ahah mais je te remercie pour cette article et dis toi aussi que si on t´apprecie c’est aussi certainement pour ce que tu es sont fait partie cette hypersensibilité. Je t’embrasse fort et te souhaite plein de force dans la gestion de tes émotions ;)

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Clémentine > Ooh comme je te comprends sur toutes ces choses là ! Vive nous et bravo pour tes jolis mots ♥︎

  93. Lydie 29 novembre 2019

    Merci beaucoup pour ton article !! Très touchant !! Pour ma part, je suis dans l’empathie, c’etait très compliqué à gérer !! À se demander si je ne devenais pas folle ça a un avantage : je sais quand on me ment !!
    Et oui rester avec des gens et se manger toutes leurs émotions en pleine face, c’est très dur !! Et ca à fait de moi quelqu’un d’associable, qui n’aime pas les gens ! J’ai bien compris que je ne pouvais pas aider tout le monde… Et je me suis très vite distancee naturellement… Mais je le vis très bien maintenant ! J’ai besoin de me recentrer énormément… Quand on est prof c’est compliqué !! Je travaille avec les pierres et ça me fait du bien !! Et quand quelque chose me contrarie, je l’écris puis je brule la lettre. Les cendres sont réparties dans un trou dans la forêt !! Et je me sens mieux quand je vois les flammes brûler mes contrariétés, c’est presque hypnotique !!
    Je voulais te remercier encore pour être une super nana authentique !! Ca fait vraiment très plaisir de te suivre sur tous tes réseaux sociaux, juste pour voir la simplicité et ta générosité… Mais surtout pour voir les petits Michel

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Lydie > Oh c’est fou ce truc de brûler les feuilles, je comprends le sentiment ! Merci encore pour ton petit mot en tout cas ♥︎

  94. Yannick 29 novembre 2019

    Waouh… merci beaucoup. Je me reconnais beaucoup dans cet article, et je vais d’ailleurs voir une psy (entre autre) pour ça. Ca me fait un bien fou et m’aide à prendre confiance en moi. Merci, merci encore.
    Des bisous de la #TeamLePtitSnapchat ! :)

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Yannick > Oh c’est chouette de lire que ça te fait du bien et que tu aies pu trouver de l’aide :)

  95. Emma 29 novembre 2019

    Cela faisait quelques temps que j’entendais parler de l’hypersensibilité sans pour autant la comprendre pleinement, sans pour autant chercher à en savoir plus non plus, c’est vrai. Mais en lisant ton article tout s’éclaire. Et non seulement tout s’éclaire, mais en plus je me reconnais dans de très nombreux points. Ces points de ma personnalité sont, en plus, en ce moment exacerbés par une année difficile durant laquelle je prépare un concours de l’enseignement, ce qui demande une énergie morale folle.
    Tu ne peux imaginer à quel point j’apprécie de pouvoir poser un mot sur certains de mes maux, sur ces réactions que j’avais parfois du mal à comprendre, que les autres ont souvent du mal à comprendre. Alors pour ça, mille fois merci.

    P.S : mention spéciale pour les photos, ma-gni-faiques !

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Emma > Je comprends, j’ai aussi eu pas mal de temps avant de poser un mot sur mes sentiments ! Maintenant que c’est fait, c’est plus facile de comprendre et d’essayer de gérer ça au mieux ! Merci en tout cas :)

  96. Erine 30 novembre 2019

    Merci infiniment pour cet article qui fait du baume au coeur, pour ces conseils qui vont fortement nous aider. Je me suis lancée dans l’aventure de partir 1 an au Canada en échange universitaire et avec mon hypersensibilité l’adaptation au changement est très dure et c’est pas simple au quotidien quand nos proches nous disent qu’on en fait « tout un plat », « qu’il faut pas se mettre dans des états pareils » mais qu’on y peut rien. Prochaine étape de ma checklist: me mettre à la méditation! Merci encore!

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Erine > Ohlala quel courage, je comprends que cela puisse être difficile à gérer comme changement ! Allez, vive nous ♥︎

  97. Anna 30 novembre 2019

    Merci pour ces mots !!! Je me sens moins seule et ca me parait de suite moins bizarre de pleurer sur une musique alors que personne d’autre (ou presque) n’a ce ressenti ;) (ca parmi tellement d’autres choses comme tu as si bien su l’expliquer)
    Merci pour ce partage, vraiment !

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Anna > avec plaisir ♥

  98. Solène 30 novembre 2019

    Coucou Angéline ! J’ai enfin pris le temps de lire ton article, et mille mercis vraiment !! Je me retrouve évidemment dans ce que tu écris, je me sens à la fois moins seule et très touchée. La preuve, je pleure en tapant ce message, car tout cela me fait ressasser des pensées si multiples et complexes (et puis, j’écoute le nouvel album de Pomme aussi… ;)) Mon hypersensibilité j’ai la vis depuis plusieurs années maintenant, sans vraiment avoir pu mettre un nom dessus, comme beaucoup d’entre nous j’ai l’impression. Les montagnes russes, l’incompréhension des autres, la gestion difficile de toutes ces émotions, mais aussi le contrôle permanent, qui m’empêche de vivre pleins de choses, voilà aussi mon quotidien. Et mon métier de psy qui n’arrange pas grand chose pour l’instant… d’ailleurs merci pour cette co-écriture !! Bref, pour ma part, je danse aussi, j’écris dans pleins de carnets, je fais de la sophrologie… :) J’ai encore beaucoup de travail à faire sur mon estime de soi, ma confiance, ma gestion des émotions, mon rapport aux autres mais je suis heureuse de faire partie de la team hypersensibles avec toi ! ♥♥♥

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Solène > Oh comme je touchée de te lire, je te souhaite de réussir à franchir toutes ces étapes au quotidien et à te sentir libérée petit à petit ♥

  99. Laura 30 novembre 2019

    Bonsoir Angéline, en ce moment précis j’ai eu besoin de m’isoler dans un coin car un trop plein d’émotions tristes et négatives m’a envahi (j’ai ressassé une déception avec une amie avec qui je n’arrive pas à communiquer). Et par peur de décevoir mes copains ou qu’ils ne me comprennent pas, j’ai préféré leur dire que j’avais mal au ventre et que j’allais me reposer un peu. C’est fou comme toutes ces émotions sont si difficiles à gérer. J’ai l’impression de toujours donner le meilleur de moi même pour les autres et cela m’épuise. Au travail par exemple, je suis perfectionniste et je n’arrête pas tant que je ne suis pas satisfaite. J’ai aussi du mal à dire non car j’ai peur de blesser les gens alors qu’il faudrait que je me préserve. En revanche, j’ai conscience que je vis les choses intensément et que je peux me contenter des petits plaisirs simples qui me rendent heureuse (les couleurs flamboyantes de l’automne, l’odeur d’un chocolat chaud, le petit message d’une collègue laissé sur mon ordi pour me souhaiter une bonne journée). Chaque jour je me dis que j’ai de la chance de vivre et de partager la vie de mon amoureux qui me comprend et qui reste zen malgré mes états émotionnels. Il m’arrive d’être tellement triste lorsque je vois un sans abris ou de m’énerver fort si personne ne daigne se lever dans le metro pour laisser la place à une vieille dame. Bref ce n’est pas facile tous les jours, mais je crois qu’être quelqu’un d’hypersensible c’est être vrai. Et j’essaye chaque jour de transmettre le bonheur aux gens par un sourire par exemple :). Je te remercie vraiment pour cet article et aussi pour le quotidien joyeux que tu nous transmets à travers les réseaux sociaux. Ps : les photos sont tellement belles et réalistes.
    Signé une hypersensible qui apprend à vivre avec :)
    Laura

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Laura > Je comprends totalement ce sentiment d’avoir besoin d’être seule pour « digérer » quelque chose sans passer pour la « pleurnicheuse » devant les autres. Continuons d’être aussi vrai.e et vive nous ♥

  100. Laura 1 décembre 2019

    Wouah cet article est vraiment dingue, merci Angeline d’avoir poser des moments sur ce sujet ♡

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Laura > Merci beaucoup toi d’être passée sous cet article :)

  101. Joséphine 1 décembre 2019

    Voilà ! J’ai enfin pris le temps de me poser pour lire ton article et la seule chose qui me vient à l’esprit c’est MERCI !
    Merci d’avoir écrit ce dernier, de mettre des mots sur ce que j’ai ressenti des années sans comprendre pourquoi. C’est fatiguant, épuisant, frustrant d’être hypersensible mais c’est aussi, selon moi, une incroyable force. Je suis fière et heureuse d’être trop dans l’empathie parce que je sais que c’est grace à cela qu’on peut aider plus que d’autres ceux qui en ont besoin, parce que notre créativité/imagination est sans cesse en ébulition, parce qu’on sait aussi se retrouver juste avec nous et que ça fait un bien fou ! Mais tout ça c’est une fois adulte. Avant je n’étais jamais comprise quand je disais que le dimanche c’était MON jour, celui où je ne fais rien et où je ne sors surtout pas pour recharger les batteries. Je n’étais pas comprise non plus quand je refusais les soirées (au secours la musique à fond, les gens partout qui parlent trop fort, qui s’agitent, les lumières…)
    Bref je suis certaine que ton article va en aider à se rendre compte qu’ils sont hypersensibles. Et poser un mot ça rassure et ça explique beaucoup de choses.
    Encore merci !!!! <3

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Joséphine > Oh ça me fait plaisir de te lire ici ! Merci à toi d’avoir pris le temps de me dire tout ça ! Comme tu dis, vive nous pour tout ça, même si ce n’est pas facile au quotidien ♥

  102. Audrey Capitaine 1 décembre 2019

    Bonjour Angéline,

    Ton article résonne curieusement en moi car je mets enfin le doigt sur ce que je ressens depuis longtemps. J’ai souvent entendu parler de l’hypersensibilité mais je ne pensais pas l’être moi-même. On m’a souvent dit que j’étais beaucoup trop sensible, que je prenais trop les choses à coeur mais pour moi cela était normal. C’est vrai que ce n’est pas toujours facile car des fois je peux passer de la joie à la tristesse en deux secondes ou inversement ! J’ai une tendance à voir plus souvent le négatif que le positif mais la dernière fois ce n’était pas un bon jour et puis j’ai vu une coccinelle et ben à ce moment là j’ai eu le sourire. Mon entourage ne comprend pas toujours ce qui pour eux sont « mes sautes d’humeur » mais maintenant moi je comprends ce que je suis et ça me fait du bien. Je me sens soulagée d’un poids.
    Je me reconnais dans beaucoup de points et je vais creuser la méditation car je sais que je tiens un journal pour mes coups durs, ou mes coups de gueule ce qui m’aide à extérioriser !

    Merci pour ce bel article :)

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Audrey Capitaine > Le fait de passer de la joie à la tristesse en quelques secondes : je comprends à 100% c’est exactement ce qu’il se passe dans ma tête ! Je crois que pour l’entourage c’est tout aussi difficile à gérer au quotidien, d’essayer de nous comprendre.
      En tout cas, j’espère que la méditation te fera tout autant de bien ♥

  103. Mélanie 2 décembre 2019

    Merci pour cet article ! Je m’y retrouve tellement. Ça ne fait pas longtemps que j’ ai réussi à mettre un mot sur ce que je vivais : l’hypersensibilité oui c’est bien ça, non je ne suis pas folle, je suis hypersensible. Souvent l’impression que personne ne me comprend. En ce moment je pleure pas mal, que ce soit de la tristesse, de la joie, de la colère, de l’émotion…

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Mélanie > Mais c’est aussi bien de pleurer parfois, ça fait du bien. Le tout c’est de savoir reconnaître ses émotions et de les apprivoiser :)

  104. Emy 2 décembre 2019

    Merci pour ce super article dans lequel je me suis reconnu , l’hypersensibilité est en nous et meme si desfois c’est dur a vivre selon les situations , elle nous permet de vivre à fond !
    j’ai beaucoup de mal toujours sur certains point , beaucoup d’anxiété quand ca me prend trop à coeur , je vis tout a 2000% quand j’aime la chose , ou la personne ,et si je suis blessée ou que la personne ne me comprend plus , je décide depuis peu de ne plus faire d’effort , j’ai un naturel  » trop gentille » , bref’ une vraie hypersensible , mes changements d’émotions arrivent souvent très rapidement.

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Emy > Vivre à 2000% c’est exactement ça ! Tout donner, tout le temps ! Que ce soit avec les autres, dans le quotidien, dans les émotions etc etc. Je te souhaite d’être plus apaisée avec le temps en tout cas ♥

  105. Marie 2 décembre 2019

    Merci pour cet article et témoignage…éclairant !
    Pas pour moi, mais pour ma mère. Elle correspond en tout point à la description que tu fais.
    Depuis plusieurs mois son hypersensibilité (négative) la submerge, ce qui l’épuise moralement et physiquement. Je ne sais pas vraiment comment l’accompagnée car j’habite loin d’elle, mais grâce à ton article je vais creuser du coté de l’hypersensibilité.
    Merci

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Marie > Oh je comprends totalement ! J’imagine que pour l’entourage c’est toujours aussi très compliqué à gérer !… En tout cas je vous souhaite de trouver de quoi dialoguer pour qu’elle soit plus apaisée ♥

  106. Léa 3 décembre 2019

    Bonjour Angéline,
    J’ai mis un peu de temps avant de venir lire ton article, je savais qu’il allait me toucher.
    Bravo, bravo pour ces mots que tu as réussi à écrire. C’est un travail très difficile que tu as fais.
    Je suis sur que de l’écrire et de le partager à ta communauté comme à tes proches a du te faire un bien fou.
    Merci de l’avoir partagé avec nous.
    Passe une belle journée <3

    1. Carnet Prune 11 décembre 2019

      Léa > Je ne sais pas si ça m’a fait un bien fou, mais c’était difficile de partager tout ça avec tout le monde. Parce que c’est très personnel et un peu compliqué d’en parler ici, comme ça. Mais je suis contente de voir qu’il est autant utile pour d’autres personnes :)