Loading...

Le syndrome Instagram

J’ai toujours adoré Instagram. C’est un réseau social sur lequel j’ai déjà écrit un article, il y a déjà un an sur le blog. Mais entre temps, même si ma vision n’a pas beaucoup changé, c’est surtout mon ressenti qui lui, a évolué.

Instagram est devenu le réseau le plus important au quotidien. Pour nous, pour les marques. Sauf qu’avec le temps, je trouve que ce réseau si chouette au départ s’est détérioré, a perdu son petit truc en plus…

instagram-blogueuse-beaute-lifestyle

À force d’utiliser Instagram quotidiennement, j’ai l’impression que nous avons développé ce syndrome Instagram. Que nous devons toujours avoir les plus belles assiettes, les plus beaux voyages, les appartements les mieux décorés… C’est la course du toujours mieux, toujours plus.

Je me suis prise à ce jeu là, et c’est toujours difficile d’en sortir. On a l’impression que je parle d’une drogue, d’une maladie, mais Instagram va créer au final, je trouve, quelque chose de malsain. On se force à faire des choses pour faire une jolie photo, à manger un dessert alors qu’on a plus faim, à tester les plus jolies adresses… même si ce n’est pas très bon, tant que c’est joli !

Avant, je faisais tout pour avoir la photo parfaite, quitte à manger froid, à attendre 10 minutes devant une porte pour qu’il n’y ait plus personne, à courir après toutes les bonnes adresses de Paris, à m’acheter des choses pour faire une jolie photo. Puis je me suis vite aperçue que ça ne m’apportait rien.. à part une jolie photo, et quelques likes.

Je ne dis pas que maintenant je ne fais plus attention, si, toujours. J’aime penser à de nouveaux projets avec les marques que j’apprécie et réfléchir à faire de jolies mises en scène parce que c’est un défi, une photo particulière, un projet pour lequel on me demande de travailler. Mais pour la vie de tous les jours, beaucoup moins.
Je n’ai plus envie d’acheter pour acheter, de manger pour photographier et d’attendre pour shooter.

Je n’ai plus le stress de me dire « mince, je n’ai pas posté aujourd’hui ».. et bien tant pis ! Je ne fais pas des choses intéressantes chaque jour, alors la photo attendra. Je ne veux plus me forcer à rendre les choses autrement qu’elles ne le sont. J’aime toujours imaginer de jolies mises en scène, mais je fais moins attention, j’améliore un peu, je n’ai juste plus envie de créer à 100%.
J’aime plutôt me laisser surprendre par une photo prise au hasard plutôt que trop la préparer. On est devenu trop exigeants, et ça nous gâche un peu la vie.

instagram-blogueuses

C’est tout bête, mais avant, je m’empêchais de poster une photo si elle n’allait pas dans mon flux. Vous voyez très bien ce que je veux dire non ? Et bien maintenant, tant pis : cette photo me plaît, je la publie ! Plus de panique à bord, de prises de tête futiles sur quelque chose à laquelle personne ne prête attention !

J’ai envie qu’Instagram redevienne quelque chose de sympa, de plus simple, de moins casse-tête. Avant c’était un réseau bienveillant, pourquoi est-ce qu’il a cessé de l’être ?

Alors on arrête de ce censurer, de s’arracher les cheveux pour une photo. On ne stresse pas si on a pas testé la dernière adresse, si on a pas publié de la journée ou si la photo n’est pas très bien cadrée.

Je ne critique absolument pas les personnes qui aiment la mise en scène à 100%, c’est toujours très joli. Mais de mon côté je jette l’éponge.
On souffle un peu, et tout va bien se passer.

– et si vous en avez marre d’Instagram, je suis sur Snapchat : « HiCarnetPrune » … Tu verras, on va être bien bien bien –

instagram-carnet-prune

En ce moment sur instagram

Vous allez aimer !

Lifestyle

Mes Instagram version Polaroid.

Instagram et moi, loooongue histoire d’amour. J’y passe beaucoup -trop- de temps. Autant pour faire mes photos que pour trainer sur les profils des autres. …

Lifestyle

Mon Instagram version papier

Quand on m’a proposé au début de créer un livre photo en connexion avec mon Facebook j’ai fait un peu la grimace : Mon profil …

Lifestyle

Instagram, vous & moi

Ce vaste et long sujet qu’est Instagram. Au départ, c’est un réseau social d’échange de photos instantanées. Au départ. On avait une dizaine de filtres, …

Laisser un commentaire

Article précédent

Mon sac de fille #14

Article suivant

Réhaucils chez Un jour, un regard
  1. Clemence M 24 juillet 2016

    Entièrement d’accord avec toi.
    Même si Instagram reste mon réseau social favori, je trouve qu’il a terriblement perdu en spontanéité avec le temps …
    Ton analyse est très pertinente. On est dans une course effrénée à l’apparence, qui devient lassante.

  2. Opaline 24 juillet 2016

    Tu as pas tord Angeline car c’est vrai qu’on veut toujours faire mieux que les autres, vouloir mettre des photos tout le temps, de faire comme tout le monde mais on est focalisé sur Instagram et on ne prend pas de recul mais grâce à ton article, j’en ai pris et je te remercie ❤

  3. Josephine 24 juillet 2016

    Ton article est criant de vérité et je m’y retrouve si bien. Mais petit secret : tes photos vont TOUJOURS dans ton flux <3

  4. Megane Stonem 24 juillet 2016

    Merci pour ce billet Angeline.
    Je ressens exactement la même chose que toi à propos d’instagram. D’ailleurs je publie de moins en moins..

    Bonne journée :)

  5. Blue.moon 24 juillet 2016

    Ton article est super bien écrit, j’adore ! Et perso, je trouve ton compte instagram vraiment joli. Bisous ♡

  6. Fanny 24 juillet 2016

    Hey, tellement d’accord, trop de mise en scène maintenant.
    Je trouve que ca a perdu toute sa spontanéité, plus personne ne post des photos prises à l’iPhone j’ai l’impression..
    Surtout je trouve ca dommage que ca ne représente plus du tout le quotidien des gens, ca commence à ressembler à un film où tout le monde sur-joue.

    Je trouve ca sympa que tu en parles un peu, pas sur que ca change grand chose mais c’est déjà ca !

  7. Bernieshoot 24 juillet 2016

    Bonjour,
    une réflexion intéressante avec en toile de fond est-ce qu’une photo doit être un instantané de vie ou une image parfaite.
    Pour moi c’est un choix personnel qui peut varier au fil du temps. Instagram est un réseau différent des autres, je l’utilise avec un rituel d’une photo par jour avec une petite question du jour.

  8. Sab 24 juillet 2016

    Coucou. Tellement vrai ce que tu dis là. Mais le fait est que toi tu as déjà bien avancé sur IG avec les centaines de milliers de followers donc tu peux te « permettre » de décider ce genre de chose mais pour celles qui veulent vivre de leur blog, les nouvelles etc…comment peut-on faire de IG comme on le souhaite même si on est maître à bord ? On serait très vite mis en retrait. Moi j’ai souvent perdu des followers (@sabera_hg), je ne leur cours pourtant pas après mais voilà les événements de la vie on fait que je ne pouvais plus poster souvent ou même que je commence à montrer mon visage alors les gens sont assez surpris de voir certaines choses….bref c’est bien triste. Moi je regrette l’instagram ou tu postais de façon très instantané, ou tu postais juste pour partager ton bonheur à proprement parler…. :( cela a bien changé. Triste vie.

  9. Pauline 24 juillet 2016

    Plus je lis ton blog et plus je t’adore, entre snapchat, Instagram et ton blog tu es un concentré de naturel. Et cet article le révèle encore, tu ne fais pas seulement pour faire et ca c’est génial !
    Merci beaucoup pour ces articles plein de fraîcheur !

  10. Morguix 24 juillet 2016

    Je ne peux qu’approuver! Je deteste ces jours où on est « esclave » d’Instagram et où poster devient une « contrainte ».. Les photos sont d’ailleurs toujours ratées.. J’essaye aussi de ne plus m’imposer ce genre de chose et d’attendre d’avoir envie ou quelque chose à dire.. En tout cas très bonne reflexion;) Bon dimanche!
    Morgane

  11. Tout à fait d’accord avec toi. J’aime beaucoup ce réseau mais à force je me lasse de voir des mise en scène, trop de photos identiques, etc… Parfois je ne poste pas pendant plusieurs jours mais je m’en fiche! ^_^

    Bisous

  12. Ronnie 24 juillet 2016

    What a great post!! I uninstalled Instagram just today morning, because..it was simply getting too much. Too many photos, too much information, too much of a time-consumer, headache, eye problems.. I’m done. Even though you can meet « your people » there, I just gave up on this app!

  13. Dans le même genre, j’ai ce que j’appelle « le syndrome du dimanche »
    En fait c’est le syndrome du « quand je suis à la maison et que je peux enfin me poser je regarde Instagram ». Qui évolue en « je culpabilise à mort parce que je suis une quiche en photo » pour finir en « et en plus, je ne fais rien de mes journées donc je n’ai rien à poster »
    Je laisse donc aussi passer des journées sans photos (en me culpabilisant quand même parce que flûte, tout les efforts faits vont s’envoler en fumée)
    Avec Snapchat j’ai un peu ça aussi.
    On m’a demandé récemment de faire des photos « vlog de ton quotidien ». Cela m’a fait sourire, mais aussi mis mal à l’aise. Ma vie n’est franchement pas passionnante, je me lève, je vais faire pipi en me réveillant comme tout le monde, je vais bosser, je rentre, je traine devant la TV. C’est fou cette vague de TV réalité au quotidien. Snapchat va complètement dans ce sens, et même si pour le moment c’est marrant on s’immisce quand même a fond dans la vie des autres qu’on voit en ballade, faire leurs courses, manger chez des amis, etc. Instagram reflète le beau, la vie parfaite, Snapachat est plus dans l’optique TV réalité.
    Et ce qui est fou, c’est qu’intelligente comme je suis (ouais je me la pète) je tombe dans le panneau et je me culpabilise !!!

  14. Anaïs 24 juillet 2016

    Hello ! Et oui malheureusement je trouve que ces derniers mois, Instragram a perdu ce petit quelque chose … On retrouve les mêmes univers, les mêmes objets sur tous les comptes populaires de blogueuses ! J’ai perdu cette envie de publier régulièrement et de faire des efforts pour essayer d’attirer l’œil, je me surprends à poster de moins en moins, avec des pauses de parfois plusieurs semaines. Un bien fou de se sentir libre de poster ce que l’on veut et quand on le veut ! D’ailleurs ta fraîcheur et spontanéité est ce que je préfère chez toi !

    Anaïs #teamlepetitsnapchat

  15. Eve 24 juillet 2016

    Je suis d’accord avec toi, on peut être tenté(e)s de provoquer des situations artificielles pour voir la photo parfaite. J’imagine des Instagrammeuses pros mettre 15 minutes pour prendre la photo parfaite ^^
    En ce qui me concerne, je poste peu sur Instagram, mais spontanément, je ne cherche pas la photo, je la prends quand elle s’y prête…

  16. ilyadesfois 24 juillet 2016

    Je me demande aussi bien -trop- souvent où est passée l’instantanéité dans Instagram… ?

  17. Manue 24 juillet 2016

    Réflexion très intéressante ! J’adhère à ton point de vue concernant le fait de ne pas faire les choses exprès pour … Je pense que la professionnalisation des réseaux / blogs / chaînes y est pour beaucoup, disons que ce qui était un réseau photo instantané à laissé place à un réseau photo millimétré et esthétiquement parfait … ou presque. La spontanéité plaît toujours, heureusement, mais pas toujours avec une grande portée donc certains prennent aussi le parti de tomber dans ce « moule » et du coup à force, on perd vraiment l’intérêt premier :) Personnellement je ne fais pas très attention à tout ça, je poste comme je peux. Les 3/4 sont faites avec mon portable … Bref, je ne me prends pas la tête même si, j’aime aussi réussir le mieux possible mes clichés évidement, mais disons que je ne m’en fais pas si c’est 3 jours après ou pas dans le thème … Bisous.

  18. Amelie 24 juillet 2016

    J’ai beaucoup aimé ton article ! Je pense que tout est une question de dosage et surtout de ne pas oublié que c’est avant tout du partage et non des publications parfaites. Je partage entièrement ta pensée en tout cas, il faut garder de la spontanéité

  19. Pauline 24 juillet 2016

    Je suis entièrement d’accord avec toi … Instagram reste encore aujourd’hui mon petit préféré, mais je publie beaucoup moins régulièrement, car comme toi je ne fais pas des choses très intéressantes ou du moins pas intéressante à photographier. J’ai perdu pas mal d’abonnés depuis que je fais ça, mais tant pis, après tout on s’en fiche du nombre d’abonnés tant qu’on prend plaisir à faire ce que l’on fait.

  20. Marine 24 juillet 2016

    Hello,
    je suis entièrement d’accord avec toi ! Je commençais à vouloir faire comme tout le monde, acheter pour une photo etc et je me suis rendu compte que ça ne m apportait pas grand chose. Je préfère désormais vivre et ne pas trop me prendre la tête tout comme quoi le faire plus au feeling et profiter plus des personnes qui nous sont proche aussi. Bel article ! A bientôt
    Marine

  21. Patati et Patata 24 juillet 2016

    C’est drôle j’ai publié un article très semblable il y a quelques mois déjà. Comme quoi :)

  22. Karyn 24 juillet 2016

    Bravo!
    Il a perdu de sa fraîcheur car les marques et instagrammeurs s’en servent de plus en plus pour se montrer et non pour partager. Les likes et nombre d’abonnés visibles participent à cet état de fait, c’est vraiment dommage…

  23. Lisbaune Persie 24 juillet 2016

    Merci pour ces mots. Instagram d’il y a 4 ans me manque.

  24. Nass 25 juillet 2016

    Et tu as bien raison!! <3

    #teamlepetitsnapchat

  25. Blandean 25 juillet 2016

    J’ai le même ressenti que toi, je ne poste que très rarement sur Instagram car je veux partager une belle photo, mais aussi une photo qui a du sens, alors parfois je m’empêche de poster une photo que je considère jolie car elle ne montre pas grand chose qui me semble intéressant, finalement.
    J’essaie quand même d’être un peu plus spontanée maintenant. Je me souviens au tout début d’Instagram, c’était la folie, on postait tout et n’importe quoi, on s’en fichait un peu que la photo soit belle, avec une qualité de dingue, l’important c’était de partager sur le moment, et je trouve que c’es ça qui c’est perdu avec Insta. Maintenant, c’est devenue la course au like et au followers, la course à au feed parfait qui n’a plus rien de naturel, ni de réel.

  26. Pauline {Dans Ma Boite} 25 juillet 2016

    UN GROS BIG UP !!!
    Voilà, je crois que je pourrais arrêter mon com, ici. Mais bon, je vais préciser un peu…
    Je suis à 100% d’accord avec toi. J’ai lâché prise avec Instagram. Je ne poste plus autant, je prends une photo et je la publie plus tard, quand j’ai le temps… Je sais qu’on reste sur une application de l’instant, mais maintenant, je la conçois plus comme du partage de jolies choses, qui ne vont pas disparaitre et qui du coup, peuvent être vues un peu plus tard. Pour que, moi, je profite à 100% de ce truc chouette qui est devant mes yeux !

    Merci d’avoir dit tout haut, ce que beaucoup pensent tout bas, ayons l’Insta décomplexé ! ♥
    Pauline.
    Ps : Merci pour tes snap qui me font méga sourire ! ♥

  27. Fringinto 25 juillet 2016

    J’aime beaucoup ce que tu dis. Je pars de ce principe là aussi, je poste ce qui me plait et tant pis si la couleur ne va pas avec le post d’avant. J’ai déjà reçu des « conseils » d’autres blogueuses qui me conseillaient de faire attention. Qui me disaient passer des heures à prendre une photo. Mais moi je veux vivre ma vie, je veux que mon Instagram reflète la vie qui file pas des objets figés. Alors oui il n’attire peut pas 10K de followers, mais il me ressemble. Et c’est bien plus important.
    Merci de ramener les choses au réel.
    <3

  28. Every-day-is-biotifull 25 juillet 2016

    Je partage ton ressenti ! Au départ je me disais « je suis trop nulle, mes photos sont horribles/moches et j’en passe » mais en fait il faut prendre les choses dans l’autre sens. Effectivement il y a ce culte de la photo parfaite et ça devient trés malsain. Je préfère largement poster des clichés pris « sur le vif » un peu flou, pixelisés ou manquant de lumière mais des clichés authentiques. En bref sortir de cet aspect devenu vraiment trop lisse/propre/parfait.

  29. Alixe ~ A dreamy bird 25 juillet 2016

    Merci beaucoup pour ce très bel article ! Tout comme toi et de nombreux autre utilisateurs d’Instagram, j’ai décidé de prendre mes distance avec l’éternelle perfection visée sur ce réseau social. J’espère que ce denier retrouvera peu à peu de son authenticité, ce petit truc qui nous faisait sentir bien et non pas toujours en retard vis à vis des plus grands influenceurs.

    Encore merci et à bientôt !

    Alixe

  30. LeeLoo 25 juillet 2016

    Réflexion très juste :)

    L’autre jour j’ai pris une photo sur la route du route du retour du boulot, mes collègues m’attendaient, ça m’a pris deux secondes, je n’en ai fait qu’une. Je me suis demandé si je pouvais poster une telle photo, qui n’avait pas été réfléchie, travaillée, où je n’avais pas testé 50 cadrages différents pour être sûre que c’était bien le bon. Et puis finalement je me suis dit « et pourquoi pas ? » après tout, c’est pour ça qu’a été créé instagram à la base, pour capturer des instantanés de notre vie quotidienne, alors revenir aux bases ne pourra pas nous faire de mal après tout

  31. Emilie Ollier 25 juillet 2016

    Je suis d’accord avec toi et je comprends bien ce que tu veux dire, en même temps moi j’aime bien faire la photo « parfaite », c’est un peu un défi artistique et photographique, j’y prend un réel plaisir ! :)
    A coté de cela voilà il faut arrêter de se censurer sur des photos prises sur le vif qui ne répondent pas aux critères Instagram et qu’on a quand même envie de poster, oui il faut poster celles-là aussi !:)

  32. Allie 25 juillet 2016

    Entièrement d’accord avec cet article !

    Il y a plusieurs mois, j’avais un compte suivi par pas mal de followers mais plus ça allait, plus je ressentais -ou me mettais toute seule- la pression imposée par les likes, etc. Mes clichés étaient toujours travaillés et au fur à mesure, toute cette mise en scène m’a semblé saugrenue. A force de jouer la carte du faux-naturel, je m’étais éloignée de mon sujet principal : partager ce que j’aime avec d’autres personnes. Je me sentais vivre dans une illusion, être une sorte d’escroc et j’ai fini par détester cela et prendre mes distances.
    Aujourd’hui, tout va mieux ! Mon compte est en privé et je poste 1 photo par mois environ (et encore). L’envie n’y est plus. Ma vie je préfère la vivre au présent, spontanément :-)

    Je te rejoins également sur un autre point : outre la course à la photo « parfaite », il y a tout ce côté marketing, placement de produit que je ne supporte plus. Instagram c’est beau, c’est rigolo mais c’est aussi désormais un gigantesque centre commercial ou une publicité sans fin. Du coup, pour ne pas supprimer cette appli, j’ai appris à me désabonner de certains comptes -certes splendides- mais qui ne répondaient plus à mon désir. Je suis désormais des comptes, petits ou grands, dénués d’avalanche de marques. Et ouf, ça fait du bien de se dire que le fric ne gouverne pas totalement tout encore ;-)

  33. Ines Hiron 25 juillet 2016

    Je vois où tu veux en venir, je suis fan d’Instagram, j’aime regarder des photos qui me font voyager, des tenues, des paysages mais j’aime aussi le côté spontané, naturel que certaines photos ont. Ayant un petit compte (@hap.ines) je pense que j’ai réussi à garder ça, j’essaie de transmettre de la joie et de ne pas faire comme toutes les Bloggeuses ou autres, je m’inspire parfois mais il faut être naturel je pense. C’est la beauté d’une photo.

  34. BirdsLoveCherry 25 juillet 2016

    C’est vraiment rigolo, on en parlait encore aujourd’hui avec une collègue : instagram c’est chouette mais c’est de plus en plus travaillé pour arriver à la perfection de la photo alors qu’au départ c’était juste pour partager un moment de vie, une chose éphémère que l’on vient de voir et qui nous a plu.

    On s’est rendu compte que c’était un peu pareil pour tous les réseaux sociaux…

    Sinon j’adore te suivre sur snapchat, tu es super dynamique et toujours souriante et en même temps je me retrouve dans ce que tu dis, notamment tes voyages en avion ;)

    Belle continuation à toi!

  35. Aline - Inspiré et Créé 25 juillet 2016

    J’ai le même syndrôme en ce qui concerne la prise de jolies photos mais mon compte Instagram est liée à mon entreprise donc l’excuse est ptet valable. =p
    Parfois, je prends des photos mais je trouve qu’elles ne correspondent pas assez à l’ambiance de mon fil d’actu pourtant cela aurait pu être une photographie sympathique pour les followers! Je vais m’autoriser à me lâcher un peu, et puis, une photographie prise sur le vif a tellement plus de charme qu’une photo trop bien travaillée. =)

  36. Voyages de prof 26 juillet 2016

    Je n’ai jamais utilisé Instagram pour publier des photos avec de la mise en scène et je me moque pas mal que mon flux ne soit pas beau : j’y publie une photo car elle me plait, parfois tous les jours, et parfois je ne vais plus publier pendant des mois! Je suis très admirative des comptes Instagram avec un joli flux et des photos magnifiques mais je n’ai juste pas la patience de me lancer dans ça, et je m’en porte très bien! Je t’encourage dans cette direction! ;) Au Plaisir de te relire!! ;)

  37. ALICE CHARPENTIER 26 juillet 2016

    Hello les filles. J’avoue c’est pour cette raison que j’ai beaucoup de mal à m’y mettre. Pourtant avec mon métier je suis obligée d’y passer. Je trouve que Pinterest a du coup beaucoup de charme, et n’a pas encore les travers d’Instagram. En tous cas merci de parler vrai.

  38. Andy 26 juillet 2016

    Ton article fait beaucoup de bien! Je trouve aussi que maintenant, les attentes sur Instagram sont bien trop exigeantes.. C’est bien dommage, car à la base le but était surtout de prendre l’instant présent et de le mettre sur notre « mur ». Je me suis également prise au jeu et il est vrai que des fois, certaines de mes photos n’y apparaissent pas car comme tu dis, elles ne font pas parties du « style » que je veux donner à mon feed et c’est bien dommage en vrai. Je vais faire comme toi et publier un peu ce que je veux, quitte à ce que cela plaise moins aux autres, mais cela me plaira à moi, c’est l’essentiel.

    Bisouus ma jolie Carnet Prune CARNET! <3

  39. Une gersoise à Paris 26 juillet 2016

    Je me reconnais tellement dans tout ce que tu dis, j’ai arrêté ma courses aux followers qui s’en foutent et je me concentre sur ceux qui sont contents d’être là ♡

    En tout cas meuf, j’suis toujours là pour voir tes conneries en direct. Des bisous Angéline.

  40. Bulles de Flo 27 juillet 2016

    Bonjour ! Ce billet résume parfaitement ma relation avec Instagram (à mon très modeste niveau). « Mais comment fait-elle pour avoir tel ou tel cadre ? Et comment fait-on pour avoir un triptyque parfait dans la galerie ? Et comment ? Et pourquoi ? Et si ? »… Au final, j’essaie de ne plus me prendre le chou. Je poste quand j’en ai envie, sans me soucier des infographies qui intiment presque l’ordre de publier entre X et Y heures et comme j’en ai envie.
    J’essaie de faire au mieux, la plupart du temps sans filtre, pour faire passer ce que je « ressens » au moment où je prends la photo.
    Bref, ton billet me parle vraiment ! Merci !

  41. Marine 27 juillet 2016

    Je suis pas trop d’accord car c’est justement car à toutes tes photos d’avant et tes mises en scène aussi que tu as gagné tous ces followers et tout  » ce public  » peut être tu n’en serais pas ici sans ce que tu as fait avec l’aide d’Instagram il y a quelques années, non ?

    1. Carnet Prune 28 juillet 2016

      Marine > Je ne remets pas en cause tout ça, je dis justement que maintenant je n’ai plus envie d’être trop dans le paraître et les fausses mises en scènes :) J’ai juste changé, ça arrive !

      1. Marine 31 juillet 2016

        Oui c’est tout à ton honneur. Puis je peux comprendre que toute ce qui t’arrives te fasse voir les choses différemment au fur et à mesure.

        Mais pour moi tes photos vraiment différentes ont fait ta renommée et ton identité. Apres j’me trompe peut être je n’en sais rien, en tout cas à chaque fois que j’ai parlé de ton blog, les gens ont direct parlé de ton Instagram.

        T’es rentrée dans la Team Snapchat c’est pour ça lol moi je DETESTE ce réseau il me sert juste à faire des nouvelles photos de profil filtrées !

  42. Fanny 31 juillet 2016

    Totalement d’accord avec ton article, j’adore Instagram, mais j’y poste de moins en moins de photos car, comme toi, j’en ai marre de devoir sortir mon téléphone au restaurant, m’arrêter lors d’une jolie balade pour faire LA photo, etc. Je préfère vivre l’instant présent sans penser à la prochaine photo, et c’est tellement mieux comme ça!
    Aussi je trouve que ça force trop à la comparaison, notre petite vie, notre déco, nos repas, paraissent fades à côté de toutes ces photos parfaites que l’on peut voir, ça n’aide pas à se valoriser, à avoir confiance en soi! Mais zut quoi! Non il ne se passe pas des trucs de oufs tous les jours, non tout n’est pas parfait autour de nous, mais c’est bien comme ça, positivons, vivons, profitons, et tout ira bien :)
    Après j’aime bien passer du temps sur Instagram pour m’inspirer, découvrir de nouvelles choses, ça n’empêche pas que j’aime ce réseau, mais parfois faut savoir faire la part des choses.
    Voilà voilà, des bisous Angéline, à bientôt sur Snapchat! (là, il y a plus de naturel, et ça fait du bien de rigoler avec toi! :) )

  43. Emilie 5 août 2016

    Je suis entièrement d’accord avec toi. On se sent obligé de faire parfait, alors qu’au final ce n’est pas vraiment ce qu’on vit ! Perso, je refuse ce fonctionnement, mais je le vois tellement partout ! Surtout quand les gens sont sur snapchat, on voit le réel en live vidéo puis après tu vois la photo, parfois 2 ou 3 jours après, il n’y a plus d’instantanée, je trouve ça tellement dommage.. Malgré tout, les photos sont toujours aussi belles et nous donnent toujours l’eau à la bouche, mais il faut cependant remettre le contexte en place..
    Ton article décrit vraiment tout ça !

  44. Mushilaure 6 août 2016

    Je me suis prise au jeu aussi mais comme tu dis, autant poster selon nos envies plutôt que pour avoir des followers ou des likes à tout prix… Très bon article !

  45. JuLifestyle 9 août 2016

    C’est vrai qu’on a tendance a toujours vouloir faire les plus belles photos, faire les choses les plus fun, aller dans les meilleurs resto rien que pour pouvoir le poster ensuite … Tout est dans l’équilibre même si ça part vite dans les extrêmes…!! Mais si on en est conscient c’est déjà une bonne chose :)

  46. Juliette 12 août 2016

    C’est tellement ça Angéline !! Merci pour cet article qui résume parfaitement mon ressenti. Moi aussi j’essaye de m’éloigner un peu de tout ça, de poster pour mon plaisir uniquement. Et puis, il ne faut surtout perdre de vue que ce que l’on voit sur instagram n’est pas la réalité, tout peut être mis en scène comme tu le dis si bien, les vies « parfaites » le sont souvent beaucoup moins en « real life » :)

  47. Magali 16 août 2016

    je rejoins complètement le propos de ce billet…

  48. sophie 22 août 2016

    Et bien dis donc quelle prise de tête ! C’est vrai que j’utilise instagram pour poster de jolis photo et que j’aime regarder celles des autres pour voir de jolis choses. Mais il ne faut pas en être prisonnié. Une photo c’est un instant figé, un souvenir et le préparant et le déguisant comme ça finalement ce n’est plus le reflet de notre instant mais celui de la vie parfaite qu’on aimerait avoir. C’est vrai que cherchant l’instant et pas le parfait je me rendais pas compte de tout ce qu’on pouvait faire pour vouloir toujours plus beau. Peut-être que finalement ça vient de nombre de followers et de like qui pousse à une telle compétition, mais n’en ayant pas beaucoup je partage pour le plaisir et pas pour la gloire…

  49. Cinderell_paris 24 août 2016

    Une analyse intéressante, merci pour cet article !

  50. Clémentine 31 août 2016

    Je suis tellement d’accord avec toi! Je n’ai pas de méga succès Instagram et je sais que pour le blog c’est tout de même une fenêtre à exploiter. Alors j’ai commencé à faire attention à mon feed, à choisir mes hashtag. J’ai gagné qqch comme 200 followers en 2 mois à peu prêt et du coup je me rends compte que j’ai complètement perdu ma spontanéité, Je sur sélectionne mes photos, je laisse passer du tps pq je n’ai pas LA photo qu’il faut pour la suite fin bref ça devient absolument n’importe quoi et mon Insta tourne au ralenti. A côté de ça sur snap ( @reachthehorizon si tu passes par là ;) ) je me fais un bien fou, pas de mise en scène, pas de recherche de l’esthétisme à tout prix, j’y ai même trouvé un support différent à mes billets d’humeur qui viennent compléter ceux du blog et ça m’éclate bien :)
    Du coup je ne sais pas si je vais reprendre vraiment un rythme Instagram pq en dehors du fait que j’ai surement changé c’est Instagram en lui même qui a changé et qui peut être ne me convient plus. On est sur un réseau social qui voue à présent un culte au paraître et la mise en place de l’algorithme n’a fait que le confirmer pour moi.

  51. Sophie 15 septembre 2016

    Ce que je regrette avec Instagram c’est qu’on a perdu le côté instantané, ça s’appelle toujours INSTAgram pourtant ! Je me lasse de voir des photos qui ne sont plus des photos de téléphone, prises sur le moment, sans prise de tête. J’adorais Instagram pour découvrir des petits bouts du quotidien des autres et me changer les idées, pas pour voir des photos parfaites et des vies qui sonnent un peu faux…
    En revanche Instagram m’a appris à voir de la beauté dans mon quotidien, préparer une belle assiette, lever les yeux, prêter attention aux petits détails, aux couleurs, etc. et pour ça, j’adore !

  52. Anne-Lise 2 octobre 2016

    Tout à fait d’accord avec toi, c’est la course à la beauté, toujours plus …

    Être simple rien de plus naturel !