Colette dans Paris, 3 mois après


Déjà 3 mois que j’ai adopté ma p’tite Colette et que je parcours Paris à ses côtés ! Même si au départ, ça me semblait un peu insurmontable et très dangereux, j’ai vite appris les astuces et les bons réflexes d’un cycliste à Paris. J’avais donc envie de faire le bilan avec vous de ces trois mois de vélo dans la capitale, de mes craintes du début, en passant par les quelques tips que j’ai pu apprendre au fil des kilomètres !

Où acheter un vélo ?

Alors là, vous avez l’embarras du choix ! Pour ma part, j’ai trouvé Colette sur Le Bon Coin, et il y avait pas mal de choix à Paris pour les vélos d’occasions. En quelques jours, j’avais trouvé celui qui me fallait, et pour 70€. Evidemment, il y aura quelques révisions à faire, notamment pour les freins ou les pneus… Vous pouvez le négocier dans le prix ! Sinon, si vous souhaitez un vélo neuf et assez technique, il y a toujours le célèbre Décathlon qui propose des vélos de ville assez sympa !

Quels équipements à acheter dès le départ ?

Sans aucun doute un casque et un antivol ! Un combo indispensable pour les premiers kilomètres. Le casque, oui, ça tient chaud, oui ça décoiffe mais honnêtement, il est INDISPENSABLE à Paris pour circuler ! Ensuite, vous pouvez vous équiper avec un rétro, un panier ou des câbles pour attacher vos paquets à l’arrière sans pour autant fixer de panier !

Ce n’est pas trop dangereux à Paris ?

Les premiers jours, je n’ai pas vraiment pas la maligne en vélo. Les voitures circulent vite, et dans les couloirs de bus, notre vélo nous parait bien fragile à côté d’un bus qui passe à toute vitesse… Et puis on s’y fait ! Il y a quand même pas mal de pistes cyclables à Paris, ce qui permet si on le souhaite d’adapter son chemin en fonction de celles-ci. Le plus dangereux au final, ce sont sans doute les piétons. Enfin ce sont ceux qui à chaque fois, m’ont fait une petite surprise à débouler sur la route sans prévenir ou à marcher tranquillement sur la piste cyclable, écouteur dans les oreilles.
Pour ce qui est dans grands carrefours, par exemple la Bastille que j’emprunte souvent, j’essaye de me mettre avec d’autres cyclistes ou alors je fonce assez vite : aucune hésitation, sinon c’est là que ça devient problématique !

Quels sont les tips à savoir ?

• S’approprier la route : Vous avez le droit d’être là, vous avez alors le droit de vous décaler du trottoir et utiliser votre sonnette si quelque chose vous dérange ! N’hésitez pas prendre la place qui vous semble juste (sans évidemment vous mettre au milieu de la route hein !) pour vous sentir en sécurité et ne pas être jeté dans le fossé à la prochaine voiture qui vous colle trop.

• Faire attention aux portières de voiture. C’est pour cela que l’espace vélo – trottoir est important… Pour éviter les conducteurs pas assez attentifs aux cyclistes !

• Trouvez la bonne application pour vos parcours ! J’utilisais beaucoup Google Maps, mais j’ai trouvé bien plus sympa : City Mapper ou encore Geo Vélo font désormais partie de mes indispensables.

• Voir et être vu : pensez à vérifier constamment vos angles morts, vous êtes vulnérable et peut-être pas assez visible. Pour palier à ce problème, n’hésitez pas à utiliser des éclairages, ou des vignettes réfléchissantes sur votre casque / panier !

• Protégez votre vélo ! Les vols de bicyclette, ça va vite ! N’hésitez pas à investir dans un (très) bon cadenas et le soir, si vous pouvez trouver un local pour le mettre à l’abri c’est toujours mieux.

Ce que j’aime avec le vélo

• La liberté de mouvement : je pars quand je veux, je m’arrête où je veux
• Redécouvrir ma ville, et des quartiers inconnus
• Rendre mes déplacements plus agréables
• Faire un peu d’exercice
• Me déplacer sans polluer !
• Ce sentiment de liberté, le vent dans les cheveux
• L’économie réalisée sans Pass Navigo
• J’évite le métrooo !

Ce que je n’aime pas avec le vélo

• Les piétons inattentifs
• Le stress de la dégradation du vélo lorsqu’il est attaché en extérieur
• Les pavés de la place de la Bastille (ça fait mal aux fesses)
• Les rues à sens unique sans piste cyclable

Et vous, le vélo dans une grande ville ça vous tente ?
Vous en faites déjà ?

• Et vous pouvez retrouver mes balades avec Colette JUSTE ICI •

38 petits mots

  • août 27, 2017

    Lilouuuu

    Joli ton vélo, ça doit être sympa d’en faire en ville, quand on a l’habitude quoi ❤
    Bisous ma belle

  • août 27, 2017

    Julie Remacle

    Coucou Angéline, super article :) J’ai moi aussi testé Paris à vélo, mais en Vélib et entre ceux qui ne fonctionnent pas et le poids de ces vélos j’avais abandonné ^^ Je m’y remettrais surement mais avec un casque et mon propre vélo cette fois-ci ;)
    Je voulais aussi te demander où avais-tu trouvé ton panier de vélo ? Impossible d’en trouver un similaire :/
    Des bisous ♡ ! Julie

  • août 27, 2017

    Clotilde

    Ça fait un petit moment que je me dis que je voudrais investir dans un vélo, pour les mêmes raisons que toi, et ton article va être l’élément déclencheur : tu réponds à toutes les questions que je me posais ! Merci pour cet article :)

  • août 27, 2017

    Ellimac

    Le vélo c’est la vie ❤ Jusque maintenant j’utilisais les vélos en libre service à Nantes mais ça devenait contraignant de devoir regarder les places de libre au point d’arrivée ou d’y aller sans vérifier et faire 3 fois le tour du quartier pour trouver une place. Mais depuis que j’ai mon vélo à moi je suis libre comme l’air !

  • août 27, 2017

    Daydreamer

    Coucou !
    J’ai un vélo depuis toujours, en fait j’adore cette sensation de liberté qu’on a ! Je n’ai jamais eu de casque mais c’est vrai que c’est important en cas d’accident. J’adore en faire le Printemps et l’été mais j’aimerais pouvoir m’en servir toute l’année (j’ai découvert qu’il y a des systèmes de parapluie pour vélo). J’habite dans une petite ville donc ça va mais je fais attention avec les ronds-points, j’ai déjà failli me faire rentrer dedans… Ce qui me stresse en ville, ce sont les voitures qui roulent trop près des vélos, les vélos qui roulent en sens inverse dans la ligne réservée pour les vélos…Pour le matériel, j’ai un rétro mais l’ayant choisi arrondi, je ne vois pas bien les voitures derrière donc je vais devoir en changer mais c’est tellement pratique! Pour l’antivol, j’en ai choisi un en forme de U, c’est le + sécurisant. J’ai un panier devant c’est bien pratique et je viens d’acheter une sangle.

  • août 27, 2017

    Sophie

    Bonjour Angéline,
    Cela me tente beaucoup, mais je n’ai pas encore sauté le pas, appréhension certainement! Je me dis que je devrais commencer avec un abonnement vélib, même s’ils ont l’air lourd .. Es-tu passé par cette « étape »?
    Et au passage merci pour ces articles :)

  • août 27, 2017

    Audrey

    J’ai commencé le vélo de route/course (en amateurE évidemment) il y a quelques mois. Au départ je roulais surtout sur une piste piétonne/cyclable près de chez moi, histoire de m’habituer à l’engin qui est bien différent d’un vélo classique (guidon, vitesses à changer sur la barre horizontale, freins pas toujours accessibles en fonction de la position des mains,…).
    Par la suite, j’ai commencé à rouler aussi sur la route, dans la circulation (pas en heure de pointe tout de même) et je trouve que les voitures font bien plus attention que les piétons!
    La piste cyclable/piétonne que j’ai mentionnée est donc prévue pour tous, mais bien souvent les piétons oublient que des vélos peuvent les dépasser et comme ils ne voient rien devant eux, ils occupent toute la largeur de la voie. Moi j’arrive généralement à 20km/h, je klaxonne bien à l’avance, ils ne se bougent pas toujours (pensant que je peux rouler hors-sentier, mais je n’ai pas un VTT!) ou alors tard, sans parler des chiens pas toujours en laisse ou avec une laisse donc la longueur augmente ou encore les enfants, qui n’ont pas compris et qui décident de traverser au dernier moment.
    BREF.
    Ce n’est pas toujours facile mais je dois dire que finalement tout moyen de transport a ses avantages et inconvénients. D’ailleurs, lorsque je vais courir je râle sur ces cyclistes qui roulent à toute allure sans s’annoncer en klaxonnant, j’ai mes écouteurs sur les oreilles à un volume suffisant que pour entendre voitures, cris et sonnette, mais pas pour entendre un vélo arriver. J’ai déjà eu quelques frayeurs!

    En tout cas, à vélo j’adore le sentiment de liberté que cela procure! Je me souviens de mes premières sorties, qu’est-ce que j’étais contente!

  • août 27, 2017

    Peachip

    Super article ! ta Colette est trop mignonne

  • août 27, 2017

    theblondmane

    Elle est trop cool cette Colette, tu me redonnerai presque envie d’en faire!
    Bisous♡

  • août 27, 2017

    Mazette

    En vrai c’est trop triste à Limoges on peut louer des vélos (V’lim) pour 1€ par mois, et je voulais trop en prendre un mais j’ai pas de local pour le ranger :(

  • août 27, 2017

    Mathilde

    Bon, même si je n’avais pas voté pour le prénom Colette, je reconnais maintenant que ça en jette ! #teamleptitSnapchat
    En habitant à Paris, j’avais vraiment peur de faire du vélo…Maintenant que j’habite à Lille, j’en fais en libre service, et pour le coup j’envisage difficilement de me déplacer autrement. J’avais peur d’avoir trop froid en hiver (combo vent-froid-parfois neige-parfois pluie + route incertaine si température négative), mais tout s’est trèèèèès bien passé. J’ajouterai donc qu’il est plutôt pratique de s’équiper aussi d’une bonne petite cape de pluie bien ample et très glamour. Poussons même le bouchon : utilisons les chapeaux-parapluie hahaha !
    Je suis donc d’accord avec tout ce que tu dis sur les avantages et les inconvénients, et si jamais je retourne vivre à Paris, j’hésiterais moins.

    P.S: ces photos mais ces photos ! Toujours aussi belles

  • août 27, 2017

    Lila Sugis

    Coucou,
    Trop rigolo que tu aies donné un nom à ton joli vélo. :3 Tu es courageuse, pour circuler dans Paris à vélo. Pour y être allé il y a 2 ans, j’ai été choqué par la circulation. Les voitures sont nombreuses et les gens ont l’air assez énervés des bouchons sur la route ou alors ils roulent assez vite ! Fait bien attention à toi, des bisous. :-* <3

  • août 27, 2017

    Camille

    Coucou,
    Bon et bien on dirait que Colette est en pleine forme ! En tout cas, se promener dans Paris à vélo doit être assez agréable quand tu as la possibilité de faire tes trajets avec !
    Bisous,
    Camille.

  • août 27, 2017

    Emilie

    Super ton article.
    Je suis une grande adepte du vélo à Toulouse. J’adore ça et je suis totalement d accord avec tes points positifs et négatifs ( à Toulouse on a aussi pleins de petits pavés qui font mal à nos fesses )
    Vive toutes les #bicyclettes

  • août 27, 2017

    Philippine

    Je vais justement commencer ma prochaine année de fac à vélo, à Tours. C’est très bien aménagé pour les vélos dans cette ville, mais je redoute les voitures et les gens en général trop peu attentifs aux cyclistes! Ton article est bien sympathique, et me conforte dans l’idée que je veux (au moins) essayer de me ballader a vélo plus qu’en bus ou en tram..

  • août 28, 2017

    Be

    Toute mignonne cette Colette, est ce que tu roule sur des trottoirs lorsqu’il n’y a pas de piste cyclables ou lorsque les rues sont en sens unique ?
    Toujours très agréable de lire tes articles ;)

  • août 28, 2017

    Alex

    Tu as tout à fait raison, il faut prendre la place qui est la notre ! On a trop tendance à se coller aux trottoirs et c’est comme ça que les voitures nous collent …
    Ton vélo est magnifique. Avant j’habitais à Lyon et je faisais quasi tout à vélo mais depuis 3 ans je suis à la campagne et c’est beaucoup moins pratique au quotidien, sauf pour les belles balades du dimanche !

    Belle soirée

  • août 28, 2017

    Anne-Laure

    Merci pour cet article super utile ! Je le mettrai en pratique dès la rentrée, car je commence mes études à Angers et je vais utiliser mon vélo au quotidien, chose totalement nouvelle pour moi qui suis plus habituée au bus ! Ton expérience va me permettre d’être plus attentive et de mieux me débrouiller (même si je suis sûre de galérer un minimum au début ;) )

  • août 28, 2017

    Camille

    « les pavés » haha à chaque fois (j’habite Mulhouse et ils aiment aussi beaucoup les pavés) je me dis : ceux qui ont choisi d’en mettre n’ont jamais fait de vélo ! Puis je me dis aussi « OMG les pauvres gens en fauteuils ils doivent encore plus galérer » !
    Merci pour ton partage, j’ai été deux ans exclusivement en vélo mais maintenant j’ai du arrêter parce que je suis enceinte, ça me manque déjà ! Quel confort une fois qu’on est habitué à ce mode de transport tout doux <3

  • août 28, 2017

    Juju

    Merci beaucoup pour ton article!
    J’ai tres envie de me prendre un velo mais c’est vrai que sur Paris cela me stress un peu quand même

  • août 28, 2017

    Et dans ces mots

    Pas trop dures les montées en vélo dans Paris ?
    Perso, c’est ce que je déteste dans le vélo… Mais ça fait les gambettes tu me diras !

    PS : je ne vois pas de casque sur ta jolie petite tête ;)

  • août 28, 2017

    Carnet Prune

    Et dans ces mots > J’arrive généralement à éviter les montées :) Et pour le casque, c’était juste moins joli sur les photos mais si si, j’en ai bien un !

  • août 28, 2017

    Carnet Prune

    Be > Non jamais, lorsqu’il n’y a pas de pistes cyclables je suis sur la route :)

  • août 28, 2017

    Carnet Prune

    Sophie > Oui je suis passée par l’étape Vélib et mooon dieu ce que c’est compliqué ! Ils sont déjà tellement lourd qu’on a l’impression de se trainer (et donc on a rapidement chaud haha) et surtout pour le garer lorsque la station est pleine c’est une vraie galère !

  • août 28, 2017

    Carnet Prune

    Julie > Je l’ai acheté sur Amazon :)

  • août 28, 2017

    Mme Bavarde

    La photo de Colette et du magnifique carrelage coloré <3
    Grâce à toi, j'ai pris un abonnement Vélib en mai dernier, pour éviter de prendre sans arrêt le métro. Même si, pour me rendre au travail, je suis obligée d'avoir un pass Navigo (RER A mon amour), au moins, le week-end, j'essaie de me déplacer à vélo pour les côtés positifs que tu énonces comme la liberté, le fait de faire du sport, ou encore de se mouver sans polluer. Par contre, en effet, il y a quand même pas mal de dangers et il faut être bien attentive (par exemple, prendre le vélo de nuit me fait encore bien trop peur, surtout que le vélib, n'est pas un vélo à soit)

  • août 28, 2017

    Ann-Anas

    Grâce à toi & à Colette, je me suis mise au vélo.
    Habitant proche de mon boulot et à la campagne, je faisais ma feignasse à y aller en voiture !!
    Et tu m’as donné envie de me bouger !! Et je ne le regrette pas ! Une semaine que je n’avais pas touché ma voiture, pour profiter de la liberté qu’offre un vélo !!

    Donc un grand Merci à Colette et toi !!

    Je n’ai plus qu’à lui trouver un nom !! Alfredo ? Polo ? Mario ? Kesako ?
    :)

  • août 28, 2017

    demoiselleasteroide

    Salut salut ! Ton article est vraiment super et puis faut dire que Colette à un sacré charme !
    Il est vrai que le vélo est bien pratique, je pense de plus en plus à m’y essayer. Peut être à la rentrée, je vais habiter Aix-en-provence alors pourquoi pas !
    Bisous !

  • août 29, 2017

    Eva

    J’aimerai beaucoup faire plus de vélo à la rentrée aillant la chance d’habiter dans une grande ville. Mais je t’avoue que j’ai assez peur, notamment des voitures (mais aussi des piétons, pas toujours évident) et du manque de pistes cyclables. Mais j’avoue que ton article me donne envie de sauter le pas, si à Paris c’est faisable alors ailleurs aussi :)

  • août 29, 2017

    Laurie

    C’est cool l’été, plus que dans le métro. Même s’il faut être un peu fou, dans Paris les automobilistes sont dingues :D

  • août 30, 2017

    Camille

    Ca doit être tellement agréable de prendre son vélo dans Paris …
    Tu m’as motivée l’autre jour et j’ai rénové un vélo et maintenant j’attends que mon chéri s’en procure un pour aller pédaler au bord de la mer ❤️

    Bonne journée ma belle !

  • août 30, 2017

    Helloaudrey

    Colette est très joli ! Malheureusement, je ne sais pas faire de vélo… J’espère qu’un jour quelqu’un prendre le temps de m’apprendre. Bisous Angéline !

  • août 30, 2017

    marionlookinforhappiness

    J’hésite encore à passer le cap du vélo dans paris, j’ai assez peur des voitures et de la circulation encombrée à l’heure de pointe.

  • août 30, 2017

    plumedepivoine

    Coucou !
    Cela fait quelques temps que j’y pense, mais à chaque fois je me dis qu’avec la circulations, rouler en vélo dans Paris doit être un calvaire. Pourtant, c’est vrai que si je pouvais éviter de prendre le métro… Peut etre que je vas sauter le pas et me prendre un abonnement velib’ ;)

  • septembre 5, 2017

    Fany

    Merci pour ton article que je transfère à mon amoureux, devenu accro au vélo depuis quelques mois !
    Son nouveau moyen pour aller travailler et comme il roule de nuit on ne peut pas le rater : casque, lumières, gilet fluo réflechissant… un vrai sapin de Noël mais au moins il est vu ;-)

  • septembre 6, 2017

    marilou

    Je n’ai pas de vélo mais depuis juin j’ai acheté un pass vélib à Marseille (1euro l’année !!!!!!) comment se privé. Et depuis j’ai re decouvert ma ville c’est tellement cool de se déplacer et de s’arreter où on veut. Je mets le même temps pour aller d’un point A à un point B que le temps que j’attendais mon bus c’est géniaaaal ! Le seul hic c’est LES GENS !!!! Même sur la piste cyclable, ils se croient tous permis !!!! Je pense économisé et me lancer dans mon vélo à moi. Merci pour ce superbe article. Du coup plus de pass navigo ?

  • septembre 11, 2017

    Marion

    Merci beaucoup pour cet article ! #troisplombesapres je n’habite plus Paris mais je trouve ta démarche super intéressante ! Je n’ai jamais fait de vélo à Paris parce que ça me faisait énormément peur. Comme quoi tout est possible ! Colette est trop mignonne !

  • septembre 13, 2017

    Margot

    Merci Angéline pour cet article !! Je songe de plus en plus à investir dans un vélo pour certains déplacements. J’aimerais me rendre à mon travail avec, mais peu de pistes cyclables dans ma banlieue, et les routes pour y aller ont un trafic dense…
    Mais je sais que l’idée va faire son chemin et ton article va sûrement m’y aider :)
    Belle soirée !

A votre tour

Laisser un commentaire